« Le Centre » invite le Chef de l’Etat à la convocation d’un forum de vérité et de réconciliation

0
261

Kinshasa, 12 juillet 2021 (ACP).- Le Président national du regroupement politique « Le Centre », Germain Kambinga, a invité le Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, à la convocation d’un forum de réconciliation entre les congolais de toutes les provinces de la République, du fait d’un climat de haine et de division qui prend des allures inquiétantes ces derniers jours dans la société congolaise.

S’appuyant sur le message du président de la République, prononcé le 24 janvier 2019, qui déclarait: « Nous ferons de la réconciliation nationale l’une de nos priorités. Nous sommes convaincus de l’urgence de mettre en place rapidement une véritable procédure d’écoute et de dialogue dans l’ensemble du pays, en prélude à un forum de réconciliation qui réunira toutes nos forces vives… », Germain Kambinga a fait savoir que l’heure est venue pour la mise en pratique de ce forum de vérité et de réconciliation nationale en RDC.

A l’en croire, son regroupement politique a constaté une dérive inquiétante dans la tenue des propos de haine et de division ethnique de la part de certains congolais et la classe politique, avec pour un seul but de voir échouer un camp.

Pour lui, il est inacceptable que les congolais tiennent des discours de haine de façon radicale selon la suprématie de leur attachement politique à un camp soit du régime ou de l’opposition.

« Les digues républicaines et patriotiques ont cédé et la haine menace d’emporter avec elle l’unité et la cohésion nationale, ouvrant par-là même un boulevard pour les forces obscures qui n’espèrent que la balkanisation de ce géant africain qu’est la RDC », a laissé entendre l’ancien ministre de l’Industrie.

Au regard de toutes ces dérives, le regroupement politique « Le Centre » a invité tous les congolais à mettre de côté leurs intérêts égoïstes afin de travailler pour un climat de paix et harmonieux sur toute l’étendue de la RDC.

Par ailleurs, le centriste Germain Kambinga a souligné que de nombreux conflits communautaires minent la paix dans des entités décentralisées en RDC et qu’il était opportun de réunir encore, autour d’une même table, tous les acteurs politiques non pas pour un partage conclusif des postes, mais pour l’intérêt des communautés de base et de l’ensemble des groupes sociaux.

Le leader du Centre a insisté sur le fait que ce dialogue doit aussi être l’occasion de débattre, sans passions et sans faux semblant d’un échec collectif depuis 1960, mais plutôt de l’importance de la question du développement économique et social de la RDC.ACP/