Karim Kimvwidi et Mido Kingo deux Léopards espoirs à suivre au tournoi de la CECAFA Cup

0
634

Kinshasa, 13 juillet 2021 (ACP).- Les Léopards U23 Karim Kimvwidi Kiekie (DC Motema Pembe/Kinshasa) et Mido Kingo Kakiomo (Blessing FC/Kolwezi) de la RD Congo sont des joueurs à suivre de près au tournoi de la CECAFA Cup (Conseil des associations de football de l’Afrique de l’Est et du Centre) prévu du 17 juillet au 3 août prochain en Ethiopie.

Les bonnes choses dites sur ces deux Léopards des moins de 23 ans sont la conséquence logique de leur prestation au cours des matches de préparation livrés par le onze national en prévision de sa participation à la campagne éthiopienne. Sans méconnaître l’apport de leurs co-équipiers, les deux joueurs sont sortis du lot en raison de leur touche individuelle particulière notamment lors du dernier test-match des fauves congolais contre la Jeunesse Sportive de Kinshasa (JSK).

Karim Kimvwidi : frêle physiquement mais visionnaire dans l’efficacité offensive

Dimanche 11 juillet dernier au stade des Martyrs de la Pentecôte dans la matinée, comme il sait le faire au sein du DC Motema Pembe, Karim Kimvwidi s’est illustré comme le maître-inspirateur si pas comme le chef d’orchestre des offensives de la sélection nationale Espoir. D’aucuns se sont régalés sur les prouesses du jeune joueur, qui n’a pas peur des contacts physiques à chacune de ses touches et conduites de balle. A ce titre, malheur à quiconque tente de le contrer à l’aveuglette sans aucune précaution au préalable au risque d’être ridiculisé.

Vu son jeune âge et au regard de ses différentes qualités techniques, en dépit de sa sveltesse et de son physique frêle et trompeur, Karim Kimvwidi n’est plus un talent latent à découvrir mais une valeur sûre du football congolais, laquelle n’attend plus qu’une occasion idéale pour éclore et prendre son envol définitivement. Plus d’une fois, il a démontré ce dont il est capable au sein du DC Motema Pembe tant au championnat national qu’à la Coupe de la Confédération à laquelle les Immaculés ont participé la saison dernière.

Victime de la tricherie au CHAN camerounais

La participation des Léopards A’ au 6ème Championnat d’Afrique des nations, Cameroun 2020, a été une première occasion indiquée pour prendre connaissance de la haute compétition du genre et de se faire découvrir. Malgré les espoirs fondés sur lui par les sportifs congolais et les attentes du sélectionneur national Jean Florent Ibenge Ikwange, aucune opportunité n’a été offerte à Karim Kimvwidi pour étaler la plénitude de son immense talent à cause de la tricherie ficelée et liée aux résultats des tests mensongers de la pandémie du Covid-19 concoctés et brandis par certains établissements hospitaliers du Cameroun afin de déstabiliser mentalement les Léopards, considérés à juste titre comme des adversaires à abattre.

Comme conséquence de cette tricherie, Karim Kimvwidi, comme bien d’autres co-équipiers, en a fait les frais et est totalement passé à côte de la plaque. Il n’a livré aucune rencontre au CHAN du Cameroun.

En Ethiopie, il y a à espérer que Kimvwidi étalera au grand jour l’immensité de ses qualités techniques intrinsèques de manière à réparer les injustices vécues au pays de Paul Biya.

Mido Kingo, l’homme à la tignasse

Mido Kingo est très remarquable sur les ailes ou sur les côtés. Au delà des consignes des entraîneurs, qui limitent le champ d’action des joueurs par rapport aux rôles attendus de chacun des joueurs, Mido se sent toujours comme du vent libre à la quête d’espaces secs pour y apporter la vie.

Remarquable par sa tignasse, qui le rapproche de l’international congolais Samuel Moutoussamy, il en a doublement donné la preuve à l’occasion du premier but des Léopards U23 inscrit par Karim Kimvwidi avec qui se crée déjà une complicité, qui pourrait s’avérer déconcertante pour les défenses adverses. En dehors de Kimvwidi, Kingo passe aussi comme l’épicentre des actions dangereuses de l’équipe nationale des moins de 23 ans. Autant il a été auteur d’une passe décisive sur le premier but des fauves congolais, autant il l’a aussi été sur celui d’Eric Kabwe. Les deux joueurs ressemblent à deux poumons qui alimenteront les Congolais dans leurs offensives.

Mido Kingo  de Blessing FC

Si ces deux joueurs carburent à plein régime, l’avant-centre en service en sera le plus grand bénéficiaire. Joël Beya du TP Mazembe de Lubumbashi en sait quelque chose, tout comme Eric Kabwe de l’AS V.Club, Joyce Katulondji de l’AS Dauphin Noir de Goma et Omwele Zeke de SM Sanga Balende de Mbuji-Mayi.

Mido Kingo, joueur au cuir chevelu bien plein que l’on va certainement découvrir dans les rangs des Léopards Espoirs, a évolué plusieurs années durant au sein de Real de Kinshasa de l’Entente provinciale de football de Kinshasa (EPFKIN).ACP/GGK