RDC-Burundi : le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi salue le projet de Chemin de fer Gitega-Uvira-Kindu

0
420

Kinshasa, 14 juillet 2021(ACP).- Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi a salué, au cours du point de presse co-animé mardi avec son homologue burundais, Evariste Ndayishimiye, en visite d’Etat de trois jours en RDC, la signature du mémorandum relatif au développement, pour l’intérêt des deux pays, du Chemin de fer à écartement standard  Gitega-Uvira-Kindu.

Pour le Chef d’Etat congolais, cette voie ferrée, appelée à facilité la mobilité des personnes et des biens, dans l’espace compris entre le Burundi et les provinces congolaises du Sud-Kivu et du Maniema, est d’une importance capitale  du fait qu’elle contribuera à l’impulsion des activités économiques dans la sous-région ainsi qu’à la création des emplois et richesses.

Le réchauffement des relations bilatérales ayant particulièrement motivé la dernière visite d’Etat, désormais historique, les deux Chefs d’Etat ont , en outre, signifié leur engagement à booster les échanges commerciaux entre leurs deux pays liés par la géographie, l’histoire et la culture, à l’instar de ceux liés aux accords conclus dernièrement  avec les autres pays-frères de la sous-région des Grands Lacs, à savoir l’Ouganda et le Rwanda.

«Les deux Chefs d’Etat ont souligné l’intérêt de réaliser les projets d’une grande importance pour nos peuples respectifs dans le développement des échanges commerciaux et la mobilité de nos populations respectives. Il s’agit notamment, des constructions des ponts pour véhicules et piétons entre les provinces du Sud-Kivu (RDC) et Cibitoke  (Burundi) sur la rivière Rusisi/Ruzizi ; l’exploitation agricole dans la plaine de la Rusisi/Ruzizi ainsi que la réhabilitation de l’électrification de la route Bujumbura-Uvira-Bukavu-Goma», a-t-on indiqué notamment dans le Communiqué conjoint ayant sanctionné la Mission d’Etat du Président burundais.

Le continent pris en compte

Par ailleurs, Evariste Ndayishimiye et Félix Tshisekedi, parlant de l’évolution de leurs nations face aux pays du continent et du monde, « se sont félicités de la ratification, par la RDC et le Burundi, de l’Accord portant création de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), avant de s’engager, au niveau international, à accroître leur coopération bilatérale dans les organisations internationales, afin de relever les défis mondiaux et de faire entendre la voix du continent africain dans les concert des Nations ».

Pour mettre une croix sur les guerres et rebellions qui endeuillent les deux pays et le continent, il a été retenu dans le communiqué conjoint  que le burundais Evariste Ndayishimiye et le congolais Félix Tshisekedi ont lancé,  «un vibrant appel à la Communauté internationale pour qu’elle s’investisse dans la résolution pacifique des crises sécuritaires et humanitaires de la région et fasse taire les armes sur le continent à l’horizon 2030».

Satisfait de l’accueil et de l’hospitalité réservée à sa haute personnalité ainsi qu’à sa délégation, le Président Evariste Ndayishimiye a invité son homologue congolais à effectuer une visite analogue au Burundi, fait-on savoir.

Le Président Evariste Ndayishimiye a quitté Kinshasa, mercredi à 11 heures 30, à destination de Bujumbura, après trois jours d’échanges fructueux dans la capitale congolaise, sanctionnés par signature des memoranda d’entente en matière de développement, de défense et de sécurité, de facilitation des échanges commerciaux ainsi que des consultations politiques et diplomatiques, rappelle-t-on.

Cette Mission d’Etat du Chef d’Etat burundais était la toute première en RDC, depuis son accession à la magistrature suprême de son pays, le 18 juin 2020, rappelle-t-on. ACP /Joseph Yoha/Matadi