La coopération entre la RDC et l’Egypte au menu des échanges à la Primature

0
318

Kinshasa, 15 juillet 2021 (ACP).- La coopération entre Kinshasa et Le Caire a été au centre des échanges, jeudi à la primature, entre le  Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde et une délégation égyptienne conduite par le ministre des Ressources en Eaux et Irrigation de l’Égypte, le  Dr Mohamed Abdelaty.

«C’était une séance de travail très constructive concernant le développement en RDC d’autant plus que les relations entre les deux sont étendues depuis l’indépendance jusqu’à maintenant», a déclaré Dr Mohamed Abdelaty à l’issue des échanges.

Selon le ministre égyptien, les relations bilatérales entre les deux pays sont très fortes au niveau des Chefs d’État, des Premiers ministres, des ministres et de toutes les organisations gouvernementales dans les différents domaines de coopération.

«C’est dans ce cadre que le ministre de l’Environnement de la RDC a inauguré aujourd’hui le Centre de prévision des pluies et de changements climatiques, don du gouvernement égyptien pour la RDC. Ce projet va aider le gouvernement et le peuple congolais à faire face à des  situations inattendues concernant l’eau et les autres catastrophes naturelles», a fait savoir l’homme d’Etat égyptien.

Pour ce dernier,  il y a d’autres projets en discutions entre les autorités des deux pays, concernant notamment le système d’irrigation pendant la saison et la construction d’un barrage hydroélectrique.

«C’est la même chose qu’on a fait avec l’Ouganda, et que nous sommes en train de faire avec la Tanzanie. Ce sont tous des projets que nous voulons qu’ils reflètent le niveau de vie dans les pays frères comme la RDC», a souligné Mohamed Abdelaty.

A une question sur le conflit autour du barrage de la Renaissance en Ethiopie, le Dr Mohamed Abdelaty a indiqué que l’Egypte n’a jamais été contre la construction de cet ouvrage.

«Je voudrais dire à ce stade que nous n’avons jamais été contre le barrage de l’Éthiopie. Mais nous voulons un barrage en Éthiopie qui peut aider pour le développement en Éthiopie sans faire de dégâts ou nuire ou avoir de mauvaises répercussions sur les intérêts de l’Égypte. Nous voulons que ce barrage de l’Éthiopie soit administré et ménagé de façon qu’il puisse profiter aux deux pays. L’Éthiopie a déjà construit 4 barrages sans que l’Égypte ne fasse une quelconque objection», a-t-il dit.

La vice-Premier ministre, ministre de l’Environnement, Eve Bazaïba Masudi, qui a conduit la délégation égyptienne auprès du chef du gouvernement, a énuméré l’étendue des projets de coopération entre l’Egypte et la République démocratique du Congo.

«J’ai accompagné la délégation de nos partenaires du gouvernement de la République Arabe d’Égypte parce qu’aujourd’hui, le 15 juillet 2021, nous allons concrétiser le projet qui a commencé depuis 2012 sur un certain nombre d’ouvrages en faveur de la RDC. L’ensemble du projet est que la RDC est bénéficiaire d’un don de 10.500.000 USD de la part du gouvernement égyptien, lequel don est ventilé dans différents ouvrages», a-t-elle indiqué.

Selon Eve Bazaiba,  il y a renforcement des capacités des experts congolais en matière d’irrigation, en matière de gestion des catastrophes liées à la ressource en eau pour lequel elle a inauguré le Centre hydro-informatique de Kinshasa qui va aider à des prévisions des catastrophes naturelles comme les inondations, les tremblements de terre et tout ce qui est lié à l’adaptation au réchauffement climatique.

Cet ouvrage, poursuit-elle, va aussi aider le ministère de l’Agriculture à bien gérer des saisons agricoles. Outre celui-ci d’autres ministères qui seront bénéficiaire de ce projet, à savoir le ministère du Développement rural et celui des Transports, notamment sur le volet du transport fluvial et lacustre, pour savoir juguler les périodes, la quantité et le débit en eau brute.

«En outre, il y a le projet d’irrigation, de transfert des technologies en matière d’irrigation en cas de situation de pénurie en eau qui se fait dans le site de Kinzono vers le plateau des Bateke où les experts égyptiens travaillent directement avec les experts congolais pour le transfert de ce genre de technologie», a déclaré Mme Eve Bazaïba.

Le gouvernement égyptien, rappelle-t-on, coopère avec la RDC dans beaucoup de secteurs notamment sécuritaire, dont des bourses de formation sont octroyées aux apprenants Congolais. le ministre des Ressources en Eaux et Irrigation de l’Égypte, le  Outre le ministre Dr Mohamed Abdelaty, la délégation égyptienne était composée de l’ambassadeur d’Égypte en RDC et d’autres experts venus du pays des pharaons. ACP/ Kho/May