Le gouvernement met le cap sur un objectif de 3 milliards USD de réserves de change

0
253

Kinshasa, 15 juillet 2021(ACP).- Le gouvernement de la République s’est fixé comme objectif de renforcer les réserves de change avec une somme de trois milliards de dollars (USD) afin de doter le Trésor public d’un matelas financier conséquent, avec une capacité de trois mois d’importation des biens et services sur ressources propres, ce qui ressort de la réunion du Comité de conjoncture économique présidée mercredi par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge à la Primature.

«Nous avons constaté que le taux de change est resté stable, autour de 1.988 francs congolais pour un dollar à l’officiel et 2.022 francs congolais pour un dollar au parallèle. Nous avons aussi une augmentation des réserves de change de plus ou moins 6,25%, passant à 5,25 semaines d’importation des biens et services sur ressources propres», a indiqué le ministre d’Etat, ministre du Plan, Christian Mwando qui a fait le point de cette réunion.

En ce qui concerne les produits de première nécessité, le ministre de l’Economie a fait état de la rencontre qu’il a eue avec les directeurs des entreprises publiques au sujet de la baisse incessante des prix des surgelés, a révélé Christian Mwando, indiquant que son collègue de l’Economie s’est réjoui de constater que la baisse des prix desdits produits ait déjà commencé.

S’agissant du secteur de l’emploi, la ministre sectoriel a donné une feuille de route pour l’exécution du processus sur la formalisation du secteur informel, avant de faire part du risque de grève des transporteurs routiers.

«Au sujet de la formalisation du secteur informel, le Premier ministre a demandé que ce travail puisse être approfondi avec le ministre de l’Economie et les autres ministres sectoriels. Le Premier ministre a accordé l’autorisation pour que le ministre de l’Economie puisse organiser une tripartite avec les employeurs et les conducteurs de manière à éviter toute grève dans ce secteur», a souligné le ministre d’Etat en charge du Plan

Le Comité de conjoncture s’est appesanti aussi sur le coût des produits pétroliers, particulièrement dans le secteur sud où le ministre de l’Economie a été chargé de poursuivre les négociations avec les principaux acteurs de ce secteur.

Nous avons pris l’option d’examiner en profondeur la question de manque à gagner. Le gouvernement va aller progressivement vers la vérité des prix », a dit le ministre d’Etat au Plan, Christian Mwando.

Baisse du taux de contamination de COVID-19 en RDC

S’agissant du secteur de la santé, Christian Mwando a fait savoir que le Comité de Conjoncture économique a constaté la diminution du taux de contamination de COVID-19  depuis la semaine dernière en RDC. «A cet effet, le chef du gouvernement de l’Union Sacrée de la Nation a exhorté les Congolais à continuer à observer les mesures barrières pour stopper la propagation de la maladie», a-t-il dit.

Outre le ministre d’Etat au Plan, Christian Mwando, le ministre du Budget, Aimé Boji, le ministre de l’Economie, Jean-Marie Kalumba, la ministre de l’Emploi, Claudine Ndusi, le ministre du Commerce extérieur, Jean Lucien Bussa, la ministre des Mines, Antoinette N’Samba Kalambayi et la vice-ministre des Finances, O’Neige N’Sele Mimpa ont pris part à cette réunion du Comité de conjoncture économique. ACP/Zng/May