Trois ans préconisés pour accompagner les provinces dans la réalisation de la réforme administrative

0
452

Kinshasa, 16 juillet 2021 (ACP).- Les participants à l’atelier sur la problématique de la mise en place de la fonction publique provinciale et locale en RDC ont préconisé, parmi leurs recommandations notamment  en ce qui concerne les mécanismes de mise en œuvre de la fonction publique provinciale et locale, qu’il soit établi pendant une période de trois ans, un mécanisme d’accompagnement des provinces pour la réalisation de la réforme administrative.

Le modérateur de cet atelier, Pr. Jean-Louis Esambo l’a dit, vendredi, au cours de la présentation du rapport général dudit atelier organisé par la Cellule d’appui à la décentralisation (CETAD), au Centre d’études pour l’action sociale (CEPAS), dans la commune de la Gombe.

Au cours de ces assises de trois jours, les participants ont formulé plusieurs recommandations autour du contenu de la fonction publique provinciale et locale et du cadre légal de la mise en place de la fonction publique.

S’agissant du contenu de la fonction publique provinciale et locale, un entendement partagé a été dégagé autour de l’identification du personnel administratif attaché aux institutions et structures de la province et entités territoriales décentralisées. Il s’agit du personnel attaché au niveau de la province à l’assemblée provinciale et aux ministères provinciaux.

En rapport avec le cadre légal, les participants ont constaté l’absence d’un dispositif juridique pris contrairement à la Constitution par les assemblées provinciales. Ils suggèrent, à cet effet, d’associer les autorités des provinces autour des concertations politiques, dans le cadre de la Conférence des gouverneurs, pour s’accorder d’une part, sur un texte comportant des options fondamentales à mettre en place lors de la mise en place effective de la fonction publique provinciale et locale.

D’autre part, de sensibiliser les autorités provinciales afin qu’elles s’impliquent dans cette mise en place effective de la fonction publique provinciale et locale en fustigeant cependant, l’accélération de transfert des compétences et responsabilités au profit des provinces et surtout, des entités provinciales décentralisées.

Le gouvernement engagé à accompagner les provinces dans la mise en place de leurs services

Intervenant au nom du vice-Premier ministre, ministre de la fonction publique, modernisation et innovation du service public, la secrétaire général, Émilie Mabiza a, par ailleurs, souligné que le gouvernement de la République est résolument engagé à accompagner les provinces dans la mise en place des services propres afin de leur permettre d’assurer les responsabilités en faveur de la population.

Elle a félicité d’une part, les participants pour l’aboutissement heureux de ces échanges et d’autre part, la Banque mondiale à travers le projet de la réforme et du rajeunissement de l’administration publique (PRRAP) pour son appui technique et financier lié à l’organisation de cet atelier. ACP/Fng/nig