La commune de Bandalungwa adopte une méthode coercitive pour l’implication collective dans la salubrité publique

0
164

Kinshasa, 18 juillet 2021 (ACP).- Le bourgmestre de la commune de Bandalungwa, Thierry Baylon Gaibene, a adopté, samedi, une nouvelle méthode coercitive pour l’implication collective et consciencieuse de ses administrés dans les travaux d’assainissement du milieu dans le cadre de l’opération « Kinshasa-Bopeto », initiée par le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka.

Baylon a, lors de sa tournée d’inspection effectuée dans quelques quartiers de sa municipalité, déploré que certains propriétaires des établissements préfèrent fermer les portes de leurs commerciales attendant la fin des travaux d’assainissement du milieu et d’autres entreprennent des activités lucratives dans une indifférence totale face aux travaux d’assainissement.

Face à cette situation, l’autorité municipale s’est vu dans l’obligation de sanctionner les récalcitrants, tout en évacuant des restaurants de fortune et des garages pirates qui encombrent les emprises publiques, particulièrement aux quartiers Adoula, Lumumba, la place dite « Wenge » où pullulent toutes sortes d’activités attractives.

Il a obligé à cet effet, les propriétaires des maisons commerciales d’assainir plus de 15 mètres de lieux d’activités et de curer les caniveaux,avant de pousuivre sa ronde sur l’avenue Kasa Vubu et le rond-point Bakayau où la brigade communale de salubrité a procédé au nettoyage de la chaussée.

Il faut rappeler que dans le cadre des travaux d’assainissement, le bourgmestre Thierry Baylon Gaibene avait reçu vendredi les groupes de sportifs de son entité administrative pour les conscientiser à se rendre utiles en entreprenant des actions de développement d’intérêt général.

ACP/CL/NKV