La société civile recommande la transparence dans la désignation des animateurs de la CENI

0
224

Kinshasa 19 juil. 2021 (ACP).- Des organisations de la société civile ont recommandé aux composantes chargées de designer des délégués à la centrale électorale de respecter  strictement  l’article 12 de nouvelle loi  sur la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), au terme d’ un atelier de 3 jours, tenu à Kisantu dans le Kongo central, rapporte le communiqué sanctionnant ces travaux dont l’ACP s’est procurée d’une copie lundi.

Ces organisations, bénéficiaires du Projet de Renforcement des Initiatives de Suivi des Mécanismes Électoraux (PRISME) ont beaucoup insisté sur la transparence qui doit caractériser ce processus tout en  rappelant les prescrits de l’article 12 de cette Loi  qui stipulent que les animateurs de la CENI doivent être choisis parmi les personnalités indépendantes reconnues pour leurs compétences, intégrité, moralité, probité et honnêteté intellectuelle.

Par ailleurs, ces structures ont saisi l’occasion pour saluer la publication par l’Assemblée nationale du calendrier de mise en place des animateurs de la centrale électorale.

Elles aussi ont pris l’engagement de suivre de plus près le processus de désignation des futurs membres de la centrale électorale afin d’apporter leur expertise technique si nécessaire tout en réaffirmant leur engagement au peuple congolais pour l’organisation des élections transparentes, crédibles et inclusives en 2023.

 Ces  organisations exhortent  la population à rester mobilisée pour que le pays évolue résolument vers un État de droit.

Le PRISME est un projet financé par l’Union européenne au bénéfice de 8 plates-formes de la société civile appelées à contribuer à la crédibilité des processus électoraux en RDC.

Sur la liste des organisations signataires de ce communiqué figurent les structures suivantes : »Agir pour des Élections Transparentes et Apaisées (AETA), Réseau d’Education Civique au Congo (RECIC) et Collectif 24″ (ARC-24), « Commission Épiscopale Justice et Paix Congo) » (CEJP/CENCO), « Commission Justice Paix et Sauvegarde de la Création de l’Eglise du Christ au Congo » (CJPSC/ECC), « Commission d’Intégrité et Médiation Électorales » (CIME), « Comité Laïc de Coordination » (CLC), « Nouvelle Société Civile Congolaise » (NSCC), « Réseau Gouvernance Économique et Démocratie » (REGED) et « Rien Sans Les Femmes » (RSLF).

ACP/