Les anciens joueurs de Mazembe réclament leur quote-part des recettes générées par le stade TP Mazembe

0
88

Kinshasa, 21 juillet  2021 (ACP).- Les anciens joueurs du TP Mazembe des années 1967-1970 réclament leur quote-part des recettes générées par le stade TP Mazembe, comme convenu lors de la mutation du club de l’ASBL à la SPRL, a déclaré mercredi à l’ACP l’un de leurs membres, André Kalonzo.

Les vainqueurs de la Ligue de champions de la Confédération africaine de football (CAF) en 1967 et 1968, alors Coupe d’Afrique des clubs champions, ont confié que l’histoire du stade de la commune de Kamalondo, à Lubumbashi, remonte à leur époque lors de leur réception par le Président Mobutu Sese Seko. Ils ont précisé qu’à l’occasion de l’une de ces réceptions, les anciennes gloires de Mazembe ont demandé au Président Mobutu de leur acheter le stade Mwanke, qui était mis en vente par les prêtres catholiques. Celui-ci a accédé à la demande qui a été vite concrétisée par l’entremise du gouverneur de province de l’époque, Henri Désiré Takizala, lequel a remis l’acte de vente au joueur Kamba Célestin en personne.

Quelques plus tard, a ajouté André Kalonzo, Moïse Katumbi Chapwe est apparu dans l’équipe et a a construit et modernisé le stade, chose que les anciennes gloires ont tous salué. « A la mutation de l’équipe en société, nous allons présenter ce stade comme notre participation et, à ce titre, nous devons bénéficier de 30% des recettes que le président Moïse Katumbi ne nous a jamais données voici dix ans ». L’ancien champion d’Afrique a souligné que, sur les 21 joueurs ayant fait la campagne 1967-1970 et à l’origine de la largesse du Président Mobutu, il ne reste que 9 dont la plupart vivent dans des conditions précaires. Les 12 autres ont déjà quitté la terre des hommes.

Démarches menées sans succès

André Kalonzo a indiqué que toutes les démarches menées pour rencontrer Moïse Katumbi sont restées vaines : « Nous avons plusieurs fois demandé l’audience pour qu’il nous reçoive, mais il ne nous a jamais reçus. En septembre 2020, nous avons dépêché un avocat à Lubumbashi, lequel est rentré à Kinshasa sans avoir été reçu par Moïse Katumbi à qui nous avons écrit. Nous avons encore écrit à titre de rappel quelque temps après, mais toujours sans succès. Finalement, nous venons d’écrire sous forme d’un mémo au gouverneur Jacques Kyabula Katwe et attendons toujours sa réaction.

Nous sollicitons son intervention en sa qualité d’autorité de la province où se trouve le stade pour qu’un règlement à l’amiable soit trouvé entre nous et le président Katumbi. Le stade TP Mazembe, je le précise, n’est pas une propriété privée de Moïse Katumbi. C’est nous qui l’avons obtenu en renonçant à la prime que Mobutu voulait nous offrir comme d’habitude ».

Pour l’instant, le collectif des anciennes gloires ont réservé une copie du mémo adressé au gouverneur Jacques Kyabula au Président de la République pour qu’à son tour, il puisse bien examiner la requête en sa  qualité de premier citoyen congolais. André Kalonzo a fait savoir que le collectif des anciennes gloires ne veut pas aller en justice, mais si le président Moïse Katumbi persiste dans son entêtement, ils seront obligés d’y aller.  ACP/ODM/KJI/JFM