La campagne « Bendele ekweya te » lancée par le ministre Muyaya rapporte un soutien financier important aux FARDC

0
382

Kinshasa, 22 juillet 2021(ACP).- La campagne « Bendele ekweya te » ( que le drapeau ne tombe pas) en soutien aux Forces armées de la RDC (FARDC),  lancée le 17 mai 2021 par le ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya Katembwe, s’est poursuivi mardi avec la remise d’un chèque de 110.000 USD par la représentante de  l’ONG Kemesha, Céleste Kemesha, une organisation d’événements spécialisés dans les œuvres de charité, au ministre de la Défense nationale et anciens combattants, Gilbert Kabanda. « En réponse à l’appel que nous avions lancé dans le cadre de la campagne « Bendele ekweya te », vous vous souvenez qu’après la proclamation de l’état de siège par le Chef de l’Etat, nous avions pris l’initiative pour le compte du gouvernement d’organiser cette forme de campagne en soutien aux FARDC. Et nous avons appelé les bonnes volontés à répondre à cet appel patriotique dans le cadre de ce qu’on peut appeler aujourd’hui Effort de guerre », a indiqué le ministre Muyaya, témoin de l’événement, qui a  réitéré son appel à toute personne de bonne volonté à pouvoir apporter un soutien aux FARDC.

Cette remise est un motif de satisfaction pour le ministre de la Communication et médias, en réponse à l’appel patriotique facilité notamment grâce à Kemesha, a relevé Patrick Muyaya,  ajoutant que ce premier palier est une réponse adéquate à l’appel patriotique du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, par le biais de son gouvernement.

La campagne « Bendeleekweya te » vise la sensibilisation de la population Congolaise à soutenir les FARDC et la PNC à aller de l’avant pour vaincre complètement toutes les forces du mal qui ont fait couler beaucoup de sang de nos frères et sœurs dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Le  Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge avait procédé, en direct du studio Maman Angebi de la Télévision nationale congolaise (RTNC), au lancement de la campagne de soutien aux FARDC et à la Police nationale congolaise (PNC), rappelle-t-on.

Etats généraux de la presse : réunion préparatoire au

ministère des Médias – « Groupe Inter-bailleurs de fonds »

Par ailleurs, il y a lieu de signaler que le Centre Wallonie-Bruxelles a servi de cadre, mardi 20 juillet, pour la tenue de la réunion préparatoire des Etats généraux de la presse entre le ministère de la Communication et médias et le Groupe Inter-bailleurs de fonds médias, piloté par l’UNESCO, autour des questions liées aux préparatifs des Etats généraux de la presse, dont l’organisation est prévue au mois d’août prochain.

« Nous avons été édifiés par les informations données par les membres du cabinet du ministre de la Communication et médias qui nous ont présenté le budget et nous allons nous retrouver prochainement pour de propositions plus concrètes. Il est question que chacun de nous puisse déterminer le montant à mettre dans la cagnotte », a  expliqué le président du Groupe Inter-bailleur de Fonds média, Jean-Pierre Ilboudo qui s’est dit satisfait des avancées significatives des préparatifs des Etats généraux de la presse.

Selon lui, l’apport de l’UNESCO sera non seulement en termes d’expertise, mais aussi financier, ajoutant qu’ils ont déjà organisé des Etats généraux de la presse  au Mali, Sénégal, dans d’autres pays d’Afrique et qu’ils vont emmener une expertise avérée.

De son côté, Floribert Luboto, conseiller en charge de l’audiovisuel au ministère de la Communication et médias, a également exprimé sa satisfaction à la suite des retombées de la réunion du jour, précisant qu’ « il était question  de savoir combien le gouvernement va disposer et combien proviendra des bailleurs de fonds ».

S’agissant du budget présenté, a-t-il poursuivi, les bailleurs estiment qu’il doit encore être revu à la baisse, car ils ont aussi suggéré d’intégrer les délégations de provinces, et que les deux premières phases soient fusionnées, à savoir : la phase de recrutement des experts et la phase préparatoire.

Au cours de la prochaine réunion, a-t-on annoncé à cette occasion, le ministère va déposer un budget rectificatif, avant de préciser que les organisations professionnelles  du secteur des médias participent déjà aux réunions préparatoires que tient régulièrement le ministre Patrick Muyaya et que les délégations de différentes provinces seront aussi de la partie, afin de lever les options pour une bonne représentativité.

Dans le cadre de ces préparatifs, l’Union nationale de la presse du Congo (UNPC), les radios communautaires et la « Dynamique de Zong »ont chacun remis leur cahier de charge auprès du ministre de tutelle.

Le cabinet du ministre de la Communication et médias était représenté à cette séance de travail par son directeur de cabinet, Nicolas Lianza et son conseiller en charge de l’audiovisuel, Floribert Lubota. ACP/ Zng/GGK/JLL