Le professeur Kiangu Sindani  fait un plaidoyer du CICIBA auprès du  Sénat

0
97

Kinshasa, 22 juillet 2021(ACP).-Le professeur Kiangu Sindani, secrétaire permanent du Centre international des civilisations Bantou(CICIBA) a, dans un entretien  mercredi avec l’ACP, annoncé un plaidoyer de son centre auprès du Sénat, pour l’aboutissement heureux de la promulgation de la loi proposée par le  sénateur Didier Mumengi, sur la sauvegarde du patrimoine matériel et immatériel.

Pour le secrétaire permanent du CICIBA,  cette proposition de loi qui  date du mois d’avril 2021, une fois adoptée, permettra à sa structure de voir son travail renforcé et de produire des résultats palpables dans le domaine culturel.

Le Centre international de la civilisation bantoue, a-t-il souligné, a pour objectif de faire la sauvegarde du patrimoine et de le valoriser pour éviter sa disparition.

Dans ses programmes, il y a la documentation, la sauvegarde des connaissances et le savoir du monde bantou mis au service de la recherche.

« La culture est la vision qu’un peuple a d’un espace du monde ; c’est aussi toute la sommation de l’expérience existentielle qui doit être léguée aux jeunes  pour que ces derniers se prennent en charge ». a indiqué, par ailleurs, le secrétaire permanent.

Parlant du fonctionnement de sa structure en RDC, le professeur Kiangu a relevé de grandes difficultés auxquelles est confronté le CICIBA, notamment le manque de logement, le manque d’adresse ainsi que  celui des moyens financiers.

Un appel est fait au gouvernement de la République pour venir à la rescousse de ce Centre afin qu’il développe ses activités actuellement effacées dans la mémoire collective des congolais.

Le CICIBA a été créé le 8 janvier 1983 à l’initiative du Président gabonais, Omar Bongo, dans l’objectif de doter d’un bouclier culturel l’espace bantou en particulier, et africain en général. Son siège est à Libreville, capitale du Gabon, rappelle-t-on. ACP/ Zng/GGK/JLL