Les communautés doivent être au cœur de toute intervention de santé publique, selon le Pr Yvon Mbuyi

0
115

Lubumbashi, 23 Juillet 2021 (ACP).- Les communautés doivent être au cœur de toute intervention de santé publique, en situation d’urgence pour faire face aux épidémies et catastrophes naturelles, a indiqué le Pr Yvon Mbuyi Kabimba, au cours des journées scientifiques organisées  à la faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Lubumbashi.

Il a fait savoir que la RDC a connu 10 épidémies durant les quatre dernières décennies, avant de déplorer la mortalité  élevée du personnel de santé pendant cette période. Le Pr Yvon Mbuyi Kabimba a souligné la nécessité de former les compétences en communication efficace sur les risques et l’engagement communautaire.

La communication sur les risques a-t-il précisé, est l’échange en temps réel d’informations, de conseils et d’avis entre les experts, les responsables communautaires, les décideurs politiques et les populations en situation de risque.

Les croyances erronées, l’un des obstacles à la communication

Par ailleurs, le Pr  Yvon Mbuyi Kabimba a énuméré plusieurs obstacles à la communication notamment les croyances erronées, rumeurs au sujet d’une maladie, la méconnaissance et l’incompréhension de la maladie par la communauté et les capacités limitées des professionnels de santé pour une réponse rapide qui constituent des principaux obstacles à la communication du risque.

A cet effet, il fait savoir que créer et maintenir la confiance, reconnaître et communiquer même dans l’incertitude, être proactif dans la communication de masse, impliquer et engager ceux qui sont affectés et utiliser des approches intégrées sont parmi les principes directeurs pour la communication des risques.

Une communication efficace sur les risques  a-t-il conclu, permet aux populations les plus exposées de comprendre les comportements à adopter pour se protéger contre une menace sanitaire, une pandémie, une crise humanitaire ou une catastrophe naturelle.

ACP/Fng/nig