Plaidoyer pour le  vote d’une loi sur la dot égale pour toutes les congolaises

0
141

Mbandaka, 23 juillet 2021 (ACP).- « S’il faudrait voter une loi sur la dot, elle doit être égale pour toutes les congolaises», a souhaité  Ruth Bengo, activiste sociale et défenseure des droits des femmes  qui  réagissait  à la proposition de loi du député national Daniel Mbau qui alimente  au quotidien des discussions depuis qu’elle a été déposée au bureau de l’Assemblée nationale.

Pour cette activiste, le fait de proposer une dot de 500 dollars américains pour une fille vivant en milieu urbain et 200 pour sa sœur  du monde rural, relève de la discrimination. Car, a-t-elle expliqué : « Les femmes dans les villes et les villages sont confrontées aux mêmes réalités à différents niveaux, que ce soit à l’Équateur ou dans toute autre province de la RDC. Ces difficultés concernent notamment la santé, l’éducation, la formation et leur autonomisation. Mais, elles se battent, les femmes s’organisent pour s’en sortir ».

Et d’ajouter, « si autrefois, les jeunes filles n’avaient pas accès aux études, aujourd’hui elles sont détentrices des diplômes universitaires autant dans les milieux reculés des provinces que dans les villes. Elles ont le même niveau intellectuel malgré leurs milieux. ».

L’article 363 de la loi portant code de la famille en vigueur prévoit que la dot soit déterminée suivant les us et coutumes des futurs conjoints. Ruth Bengo qui est également coordonnatrice de l’ONG Actions des Mamans pour l’épanouissement de la famille estime  que la somme devrait être égale pour toutes les  congolaises.   Parmi les risques potentiels à l’adoption de cette loi par l’Assemblée Nationale, l’activiste souligne notamment le fait que les femmes des provinces ne soient plus prises en considération. « Il y a une marginalisation », déplore-t-elle.

Aux élus nationaux, elle suggère de voter des lois qui sont bénéfiques à tous les territoires congolais et de pouvoir écarter « cette loi qui a tendance à discriminer les femmes en province ». ACP/Fng/nig