Une thèse de doctorat à l’UNIKIN sur les stratégies d’apprentissage et de  rendement des étudiants

0
251

Kinshasa, 24 juillet 2021(ACP)-Le chef de travaux Henri Ingwa  Lofinda a été proclamé, vendredi, docteur en sciences de l’éducation à l’Université de Kinshasa(UNIKIN), avec la mention « la plus grande distinction », à l’issue de la soutenance publique d’une thèse de doctorat intitulée « Stratégies  d’apprentissage et rendement des étudiants des classes de recrutement à l’Université de Kinshasa ».

Le but poursuivi par Henri Ingwa,  dans cette dissertation doctorale de 443 pages, est de vérifier l’influence des stratégies cognitives sur le rendement des étudiants des classes de recrutement à l’UNIKIN, à la première session de  l’année académique 2017-2018, ainsi que d’identifier la stratégie qui a la plus grande influence sur ce rendement.

Il a noté que depuis plusieurs années, ce rendement est souvent décrié par les autorités universitaires, les professeurs, les parents et les étudiants eux-mêmes.

L’observation quotidienne, a indiqué le récipiendaire, nous montre que beaucoup d’étudiants-débutants  ne connaissent pas et n’utilisent pas des comportements cognitifs de haut niveau qui devraient les rendre plus compétents.

Ces étudiants-débutants,  a-t-il soutenu, ont dans la plupart de cas une grande carence des métaconnaissances (connaissance sur les connaissances et connaissance sur l’utilisation des connaissances).

En servant d’une population d’étude de 9.842 étudiants des classes de recrutement de l’année académique 2017-2018 en excluant les redoublants et les réintégrés, l’impétrant a souligné que la mémorisation des connaissances a influencé à 41% le rendement de ces étudiants.

Il ajouté que les influences d’autres stratégies cognitives d’apprentissage se présentent comme suit : 34% pour l’élaboration des connaissances, 22% pour la généralisation des connaissances, 7% pour la discrimination des connaissances, et 3% pour la compilation des connaissances.

Nécessité d’enseigner, dans les classes de recrutement à l’université, le cours de « méthode d’étude »

Le récipiendaire a suggéré la nécessité d’introduire à l’université, dans toutes les classes de recrutement, le cours de « méthode d’étude » pour permettre à ces nouveaux venus dans le monde universitaire, de bien s’approprier les matières qui y  sont enseignées et que le service de pédagogie universitaire soit fonctionnel au sein de l’université de Kinshasa, pour mieux en cadrer les étudiants des classes de recrutement.

Les modalités d’enseignement et d’évaluation dans ce cours doivent être bien étudiées par la Commission permanente d’études(CPE), en donnant des orientations précises quant à l’effectivité de sa dispensation.

Henri Ingwa  Lofinda a recommandé aux professeurs de bien jouer leur rôle  de facilitateur dans le processus d’enseignement –apprentissage par la co-construction des connaissances en orientant l’étudiant vers la maîtrise des connaissances théoriques et pratiques enseignées en insistant sur la qualité de ces connaissances.

Renforcer les compétences pour les standards internationaux

Le  promoteur de cette thèse, le Pr Jacques Mangosi  Mampuya, a relevé la nécessité de voir le système éducatif congolais  renforcer les compétences pour  être à la hauteur des standards internationaux.

Dans l’enseignement en  RDC, a-t-il dit, on utilise la stratégie de mémorisation, c’est pourquoi les étudiants reproduisent et les enseignants sont contents, pourtant cette stratégie de mémorisation en  enseignement est la plus pauvre.

 Dans un enseignement correspondant aux standards internationaux, a-t-il précisé, on privilégie la stratégie de compilation des connaissances, de  transformation de la société, de développement des compétences de l’étudiant, en prenant en compte les besoins de la société dans la formation.

Le co-promoteur de cette thèse, le Pr Willy Bongo Pasi et d’autres membres du jury, les professeurs Galekwa Vundawe, Mme Khake Kabuo , Ndandula Mukondo, Musa Alopko, Olela Nonga , ont aussi apprécié la qualité de cette dissertation doctorale.

La séance académique a été présidée  au nom du recteur par le secrétaire général administratif de l’UNIKIN, le Pr Godefroid Kabengele Dibwe.

ACP/Zng/Thd