Pour l’exploitation du «Recueil des instruments juridiques de lutte contre la corruption en RDC»

0
149

Kinshasa, 25 juillet 2021 (ACP).- Le président du Réseau des parlementaires africains contre la corruption en République démocratique du Congo (APNAC-RDC), le député national Jean Pierre Pasi Za Pamba, a plaidé, vendredi, pour l’exploitation de l’ouvrage «Recueil des instruments juridiques de lutte contre la corruption en RDC», en marge de la cérémonie de publication du Rapport des dénonciations sur les faits de corruption en RDC, au Palais du peuple.

Cet ouvrage, a dit Jean Pierre Pasi Za Pamba, est un condensé des textes de loi  et règlements de lutte contre la corruption existant sur le plan national, régional, sous régional et international.

Selon lui, il offre  l’avantage de gain de temps, de l’énergie et des moyens pour la poursuite des études comparées dans le domaine de lutte contre la corruption.

Dans la préface de ce livre de 371 pages, le président de l’APNAC- RDC et député national, JP Pasi Za Pamba, écrit :  «Sa présentation a obéi à la volonté des parlementaires de pousser les acteurs socio politiques et tout autre Congolais, à s’approprier la préservation des valeurs éthiques, de la bonne gouvernance et de la participation citoyenne dans la défense des intérêts communautaires».

Pour  Pasi Za Pamba, l’appropriation de ce condensé est un soubassement à la démocratie et constitue un engagement pour tous à savoir,  jeunes, vieux, hommes, femmes, commerçants, politiciens, société civile, militaires, à lutter contre les antivaleurs pour créer un environnement nouveau sans corruption en RDC.

Divisé en 4 parties, l’ouvrage de l’APNAC-RDC est une œuvre dont le député national Pasi Za Pamba a coordonné la rédaction avec le concours de Paulin Katsuva et Dalton Buyula respectivement secrétaire exécutif permanent et assistant administratif et financier de l’APNAC/RDC.

Pour rappel, l’APNAC-RDC fait partie  du Réseau des parlementaires africains contre la corruption (APNAC) dont le siège se trouve à Accra au Ghana.

Il a comme objectif notamment la sensibilisation, l’éducation et la conscientisation de la population sur l’existence, la menace et les dangers de la corruption en RDC. Sa création par un groupe de parlementaires en RDC remonte à décembre  2013.  ACP/CL/Fmb