« La paralysie des activités au Secrétariat général de la Culture et art, un manque à gagner pour l’Etat », selon Ernest Badibanga

0
132

Kinshasa 26 juillet 2021 (ACP). – Le chef de bureau en charge de la coopération bilatérale au secrétariat général du ministère de la Culture, art et patrimoine, Fidel Ernest Badibanga, a indiqué lundi, que le mouvement de grève déclenché depuis trois mois déjà au sein de cette institution est un manque à gagner pour l’Etat congolais.

Lors d’un entretien avec l’ACP, il a relevé que  ce mouvement de grève handicap même les requérants voulant avoir un document du ministère ainsi que le risque de recourir même à la fraude pour faire sortir une œuvre d’art.

Fidel Ernest Badibanga a ainsi appelé à l’implication des autorités compétentes pour arrêter ce mouvement de grève soulignant l’administration est la « machine qui fait tourner le pays, et que son arrêt n’avantage guerre le pays ».

Il sied de rappeler que tous les dossiers traités au Secrétariat général du ministère de la Culture, art et patrimoine sont en suspens depuis trois mois déjà, suite au mouvement de grève déclenché par les agents de ce ministère.

Ces derniers réclament la démission de leur secrétaire général, Zape Kayembe Katshungabo, à qu’ils reprochent l’opacité, la mauvaise gestion aussi bien des ressources financières qu’humaines, note-t-on. ACP/Fng/CKM