Les jeunes de «Habari RDC» plaident pour une loi spécifique de répression des  violences domestiques

0
165

Kinshasa, 27 juillet 2021 (ACP).- Les jeunes de «Habari RDC» ont plaidé, au cours d’une journée d’échange organisée récemment à Kinshasa, pour le vote d’une loi spécifique destinée à réprimer toutes les formes des violences domestiques  qui ont pris de l’ampleur ces derniers jours, a appris l’ACP mardi des sources proches de ce regroupement.

Selon la source, cette journée a porté autour du thème: «Covid-19: La nécessité  ou non d’une loi contre les violences domestiques en RDC», suite au nombre des violences enregistrées pendant le confinement à Kinshasa.

La première intervenante à cette rencontre, Maguy Mbuku Muzembe a présenté les différentes formes de violences domestiques et leurs conséquences morales  sur la violentée.

Elle est revenue sur  5 formes de  ces violences à savoir, la violence verbale, phycologique, économique, physique et sexuelle. Pour elle, le grand travail, c’est de sensibiliser davantage les victimes qui ne s’ouvrent pas pour dénoncer ce qu’elles subissent.

Quant à Vaillant Weza, champion de la Masculité positive de la Monusco, il s’est focalisé sur la nécessité d’avoir une loi contre les violences domestiques dont le nombre  de cas enregistrés ne fait qu’augmenter.

Pour lui, une loi ferait l’affaire à condition que les sanctions soient à la hauteur des crimes.

Lors de jeu de questions et réponses entre les jeunes Habari RDC et les orateurs du jour, il a été relevé que les  violences domestiques ne touchent pas que les femmes mais aussi les hommes. ACP/ZNG/KJI