France :  Emmanuel Macron reporte la grande réforme d’EDF après la présidentielle de 2022

0
170
©PHOTOPQR/LA MONTAGNE/Thierry LINDAUER ; ; 02/07/2020 ; interview emmanuel MACRON, paris le 02 juillet 2020, photo thierry Lindauer (MaxPPP TagID: maxnewsworldfive189545.jpg) [Photo via MaxPPP]

Kinshasa, 29 juillets 2021 (ACP). Le Président français Emmanuel Macron a décidé de reporter la grande réforme du producteur et fournisseur public d’électricité (EDF) après l’élection présidentielle de 2022, faute d’entente avec la Commission européenne, ont rapporté jeudi les médias internationaux.

« A ce stade, les discussions n’ont pas abouti avec Bruxelles et il n’est pas envisageable d’avoir un projet de loi au Parlement dans l’immédiat », a déclaré une source gouvernementale à France info.

Baptisée « Hercule », cette réforme de grande envergure de l’électricien français, actuellement endetté à hauteur de 42 milliards d’euros, prévoit son découpage en trois entités : une dédiée au nucléaire et au réseau à haute tension, une autre aux énergies renouvelables et à la distribution et la dernière aux barrages hydroélectriques.

Les syndicats y sont opposés, disant craindre un démantèlement et une privatisation du groupe dont 84% sont actuellement détenus par l’Etat français, tandis que la direction y est en revanche favorable. « Nous regrettons que cette réforme qui est indispensable pour EDF ne puisse se conclure maintenant », a réagi son PDG, Jean-Bernard Lévy, lors d’une conférence de presse jeudi.

La Commission européenne, qui veille notamment à la concurrence en Europe, selon les sources, n’a pas trouvé d’accord avec l’Etat français concernant la fixation du prix de l’électricité et le degré de séparation entre les différentes entités. ACP/Zng/GGK/MNI