Clôture à Kinshasa du programme « Quinzaine pour tous » axé sur la sensibilisation aux droits humains et à la démocratie

0
444

Kinshasa, 1er août 2021 (ACP)-. Le directeur général du Conseil universel pour la paix des nations et continents (CULPAC), Daniel Santu Biko, a procédé, samedi, à Kinshasa à la clôture du programme dénommé « Quinzaine de la paix pour tous » axé sur la sensibilisation aux droits humains et à la démocratie.

M. Santu a fait savoir que « Quinzaine pour tous » avait pour objectif d’accompagner l’Etat des droits, prôné par le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Thsilombo, précisant que cette campagne a comme cible privilégiée la jeunesse, considérée comme  catégorie  sociale à conscientiser et à préparer pour un avenir meilleur d’ici 2030.

Il a affirmé qu’à travers cette campagne de sensibilisation sur l’état de droit et la démocratie, la vulgarisation au respect des droits de l’homme s’avère importante dans la toute la société congolaise.

Le directeur général du CULPAC a, à par ailleurs, invité les jeunes à venir réfléchir lors de la grande conférence de la jeunesse sur la septième décennie de l’indépendance de la RDC prévue prochainement en vue de contribuer au développement de la nation.

« Il faut déceler tout ce qui freine l’élan de développement du pays pour son décollage effectif. Nous sommes un seul peuple, unissons-nous pour sa prospérité, il est grand temps quelque soit les divergences, bannissons le tribalisme et la séparation », a-t-il dit.

Pour sa part, l’ambassadeur international de la jeunesse pour les pays des grands lacs Serge Bahati a évoqué quelques valeurs à cultiver afin de trouver les solutions aux maux de la société. Il s’agit notamment de l’amour, l’humilité, la simplicité et l’unité.

Il a fait savoir que notre génération fait face à des défis multidimensionnels, tels que l’insécurité, le réchauffement climatique, l’inégalité de richesse, le terrorisme, la déculturation et la désinformation, d’où la nécessité de relever ces défis. « La quinzaine est symbolique mais la paix se cultive du jour au jour, j’appelle la jeunesse du grand Lac à cultiver la tolérance, l’unité, la charité et la pardon », a-t-il dit.

Par ailleurs, le président international des actions humanitaires Ghassan Daklallah a invité les africains en général et aux congolais en particulier, de respecter les lois de leurs pays

ACP/CL/NKV