De nouvelles accusations déposées contre El Zakzaky au Nigéria

0
155

Kinshasa, 1er  août 2021 (ACP).-  De nouvelles accusations ont été déposé contre Sheik El Zakzaky, chef du mouvement islamique au Nigéria, a-t-on appris dimanche des agences internationales de presse. Moins de 24 heures après que le chef du mouvement islamique au Nigéria et épouse soient relaxés et acquittés, le gouvernement de Kaduna a de nouveau déposé plainte devant une Haute Cour fédérale, en vertu de la loi sur la trahison et les délits de trahison, ont ajouté ces sources. Présidée par le juge Gideon Kurada, la Haute Cour a statué mercredi que les accusations portées contre El Zakzaky et sa femme Zeenat n’étaient pas recevables, le gouvernement de Kaduna ne pouvant pas inculquer quelqu’un pour un crime qui ne pouvait pas être considéré comme tel au moment des faits. En effet, les accusations déposées en 2018 ont été conformément à la loi pénale promulguée en 2017 hors l’infraction présumée a été commise en 2015. En désaccord avec le raisonnement et la conclusion du juge Kurada, le gouvernement de Kaduna a donc fait appel de l’affaire. Accusé de meurtre après une procession religieuse dans la ville de Zaria en 2015, le chef du mouvement politique et religieux chiite a effectué cinq ans de prison. Libéré, El-Zakzaky accompagnés de son épouse a pris un vol pour Abuja jeudi matin afin de bénéficier de soins de santé.

ACP/CL/NKV