Un culte d’actions de grâce en  l’honneur d’un Centenaire à Kinshasa

0
183

Kinshasa, 02 août 2021 (ACP) .- La communauté de l’Eglise de réveil « Cité des vainqueurs » conduite par le pasteur Jonathan Nene a célébré  dimanche à Kinshasa un culte d’actions de grâce en  l’honneur de Louis Musinga, agriculteur du  secteur de Panzi, territoire de Kasongo Lunda dans la province du Kwango, installé  à Kinshasa, depuis 2013,à l’occasion de ses cent ans d’existence sur la terre des hommes.

Dans sa prédication du jour,  inspirée des  lettres aux éphésiens, l’évangéliste Meda Mpokolo a noté que cette longévité est une grâce que Dieu a accordée au centenaire et un privilège divin, avant d’interpeller les jeunes et tous ceux qui n’observent pas  les instructions divines, taillant leurs voies loin des principes et commandements édictés par  Dieu.

Louis Musinga, père biologique du chef de Bureau de l’Agence congolaise de presse (ACP) à Kenge, Pascaline Musinga, est né en 1921 à Kinzambi  dans le territoire et province des mêmes noms.

Fils ainé du chef coutumier Ponzo Munongo et d’une famille de quatre enfants  dont une fille encore en vie, Louis Musinga est marié à Elisabeth Kufwa et il   est père  d’une famille nombreuse dont 2 garçons décédés et 5 filles dont 4 en vie.

Faute de soutien, Louis Musinga n’a pas pu faire des études. Il s’était adonné aux travaux champêtres  et de maçonnerie qui lui ont permis de s’occuper de sa famille ainsi que de la scolarité de ses enfants.

Dans sa quête du bien-être et de celui de sa famille, il  séjourna  entre 1974 et 1975 à Kinshasa où il travailla dur et gagna beaucoup d’argent à la sueur de son front, avant de regagner son village natal. Un retour d’un homme comblé.

A la mission catholique de Panzi, il y a laissé ses  empreints, car il est compté parmi l’une des personnes dont le travail consistait à casser les pierres ayant servi à la construction des bâtiments  de la mission  Makita de Panzi.

Expliquant  les raisons de sa longévité, Louis Musinga s’est reconnu homme de foi, vivant dans la crainte de Dieu, homme de paix qui dans son enfance s’est appliqué à honorer ses parents et à vivre en harmonie avec son entourage.

A 100 ans, Louis Musinga se tient droit, il voit sans lunettes, il a sa denture au complet. ACP/