Affaires foncières : la Cellule de traitement des dossiers fonciers et immobiliers en formation

0
195

Kinshasa,  03 août 2021(ACP).- Le ministre des Affaires foncières,  Aimé Molendo Sakombi a appelé mardi à la mobilisation des acteurs économiques et institutionnels pour assurer la formation professionnelle,  à l’occasion de l’ouverture de la session de formation des agents et cadres   de la Cellule de traitement des dossiers fonciers et immobiliers à caractère commercial organisée  au CEPAS, à Kinshasa, dans la commune de la Gombe.

 » Il est indispensable de construire une dynamique qui mobilise acteurs économiques et institutionnels du secteur public, de l’entreprise, de la recherche scientifique et de l’enseignement, en vue d’assurer la formation professionnelle et le renforcement des capacités, pour niveler positivement le niveau des connaissances des agents et cadres de l’administration« , a affirmé le ministre Molendo.

Selon lui, il faut développer une offre de formation adaptée à la demande du secteur foncier et immobilier, expliquant que ceci passe forcément par une modernisation des dispositifs nationaux de formation professionnelle, une meilleure adéquation de l’offre de formation aux besoins des entreprises et un renforcement des capacités face aux réformes législatifs et réglementaires.

Réforme capitale

Le ministre Aimé Molendo a ajouté que la réforme officialisée parl’arrêtéinterministérieln°0116/CAB/MIN.AFF.FONC/ASM/JMI/2021 et n°089/CAB/MIN/FINANCES/2021 du 03 juin 2021, portant bancarisation des opérations foncières et immobilières, est venue cimenter davantage la sécurité juridique et financière des investissements, ajoutant qu’il a assaini simultanément le climat des affaires par la traçabilité nette des recettes du Trésor Public, dans le secteur du foncier et de l’immobilier.

 » Cette réforme capitale qui tord le cou à la fraude et au coulage des recettes doit être de stricte application par toutes les parties prenantes aux transactions foncières et immobilières, en l’occurrence les deux co-contractants, l’administration foncière et les banques agréées en RD Congo », a laissé entendre le n°1 des Affaires foncières.

Pour lui, cette formation permettra la consolidation des connaissances, impactera positivement le rendement et contribuera à la transformation tant espérée de l’administration foncière.

De son côté,  le directeur général de l’Agence nationale de la promotion des investissements (ANAPI), Anthony Nkinzo a plaidé pour la digitalisation du site web du ministère des Affaires foncières,  avant de rappeler que l’objectif principal de la formation est de renforcer les capacités des membres de cette cellule spéciale pour leur permettre de traiter rapidement les différents dossiers de mutation à caractère commercial.

ACP/ZNG/KJI