Appel à  la Congolaise à plus de compétitivité

0
118

Kinshasa, 03 août  2021(ACP).- La présidente de l’Alliance internationale des femmes avocates (AIFA)/RDC, Joël Kona Matadiwamba a appelé, lundi au cours d’un entretien avec l’ACP, la femme et la jeune fille congolaise à redoubler d’efforts, à s’intéresser à la science et à la technologie en vue d’être plus compétitive dans  un monde en perpétuelle mutation et d’éliminer toutes formes de discrimination à leur égard.

Parlant de son expérience, Me Kona a dit que le développement de tout pays, passe par l’application des résultats de recherche dans les domaines de la science et de la technologie ainsi que l’implication des potentialités des ressources humaines.

Selon elle, la RDC est  appelée à favoriser le génie créateur de la majorité de sa population  constituée, en grande partie, des femmes et des filles. D’où a-t-elle estimé que le progrès de l’humanité doit passer  par la reconnaissance, le respect des droits de la dignité des femmes et la mise en valeur de leur ingéniosité et de leur capacité d’innovation.

La présidente/RDC de l’AIFA s’est dite contente des avancées  significatives quant à la représentativité actuelle de la femme vécue, grâce à la vision du chef de l’Etat qui, entend mettre la femme en avant plan et en évidence pour avoir sa part à la vie publique. Reconnaissant que l’égalité est non loin d’être atteinte en RDC, l’oratrice a affirmé que partout dans le monde les femmes leaders  améliorent la vie de toutes et de tous  et offrent l’espoir  d’un avenir meilleur.

Plaidoyer pour la promotion de la femme

 Par ailleurs,  Me Kona a indiqué qu’elle est disposée à mettre tout en œuvre pour favoriser la promotion de la femme, insistant sur le fait  qu’investir dans la femme et dans la jeune fille favorise le développement intellectuel de ces dernières et leur permet d’être des moteurs  de changement pour la  RDC.

La présidente de l’AIF a, à cet effet, encouragé les femmes à la culture de lecture avant d’appeler ses congénères, à se former pour accroitre leurs connaissances et développer leur génie créatif.

Ainsi, souligne-t-elle : « L’innovation et la créativité doivent être promues dans un contexte d’égalité et de traitement de tous, homme et femme », précisant que cette dernière n’est plus à considérer comme être faible ou fragile mais celle capable de contribuer au développement du pays.

AIFA est une organisation internationale non  gouvernementale sans but lucratif, dont l’objectif est de promouvoir la promotion des femmes dans la profession d’avocat. Elle se mobilise pour le changement, réclame la mise  en place des protections sociales, mène de front la lutte contre la Covid-19 et la discrimination raciale. ACP/ZNG/KJI