Environ 2% d’enfants naissent avec la drépanocytose chaque année en RDC, selon un pédiatre

0
415

Kinshasa, 04 août 2021 (ACP).- Environ 2% d’enfants, soit 40.000 enfants, naissent avec la drépanocytose, communément appelée anémie « SS » chaque année en RDC, a indiqué le Dr Léon Tshilolo, pédiatre spécialisé dans la prise en charge de la drépanocytose, au cours d’un entretien mercredi avec l’ACP.

Selon le Pr Tshilolo, l’anémie « SS » se manifeste par les épisodes aigues des crises douloureuses chez les personnes souffrant de cette maladie.

Il a fait savoir que la prise en charge est souvent améliorée par un diagnostic médical précoce, lorsqu’il est fait en période prénuptiale, suivi de l’éducation des parents aux gestes quotidiens simples, notamment le refus des vêtements serrés, la non-exposition au froid et aux milieux mal aérés et surtout l’alimentation saine et équilibrée.

Cependant, la mesure thérapeutique prophylactique utilisée dans le monde est « l’hydroxyurée » qui est actuellement efficace.

La drépanocytose semble être répartie dans toutes les provinces et serait favorisée par les mariages entre des sujets « AS » portant le gène drépanocytaire si bien que les tests prénuptiaux seraient la méthode indiquée par le médecin afin d’éviter la maladie.

La République démocratique du Congo est le troisième pays le plus touché au monde après l’Inde et le Nigeria. Environ 20 millions de Congolais sont porteurs du gène de la drépanocytose (AS), signale-t-on. ACP/ODM/JFM