Clôture de la formation de l’entrepreneuriat 2020-2021 au CADEA

0
188

Kinshasa, 05 Août 2021(ACP).- Le Centre d’actions pour le développement en Afrique (CADEA) a organisé, avec l’appui financier de la Fondation Hanns Seidel (FHS), une formation de deux jours, soit du 4 au 5  août, sur  » l’initiation  au marketing digital » en guise de la clôture de la formation théorique  de programme de promotion de l’entrepreneuriat (PPE) 2020-2021.

Le responsable de la communication de la fédération des entreprises du Congo et consultant dans le secteur de la communication digitale et gestion de projets, Lionel Kabeya qui est intervenu pendant les deux jours, a d’abord démontrer l’importance des réseaux sociaux.

Il a défini le réseau social comme étant un service permanent de plusieurs personnes  en vue de créer les échanges. Se confiant à la presse,  il a dit qu’en ce 21ème siècle, les entrepreneurs doivent saisir l’opportunité qu’offre le digital, soulignant qu’il était question dans cette formation de donner l’ABC de bonnes pratiques en matière de marketing digital pour les PME, Micro entrepreneurs, startups et associations au même rang que les grandes entreprises qui utilisent les plateformes numériques pour toucher le monde  de manière que ces PME puissent augmenter leur rentabilité, avoir la croissance et aller de l’avant pour leurs activités.

A cet effet, il a redéfini au cours de cette formation certains concepts, parlé de l’importance d’investissement digital ou numérique.

Il a souligné qu’en 2021, avec la Covid-19, l’utilisation de réseaux sociaux, outils numériques a explosé à travers le monde, il était question de montrer aux participants l’importance du marketing numérique et les opportunités qu’offrent les outils numériques.

Aujourd’hui, il est question d’avoir la stratégie digitale et comment mettre en place une stratégie numérique. M. Kabeya a montré  également les étapes par lesquelles les entrepreneurs doivent passer pour mettre en place une stratégie digitale et des utilisations des outils numériques pour leurs activités, tout en faisant un focus sur les réseaux sociaux qui sont des outils flexibles, accessibles pour tout le monde, peu importe le budget à votre disposition.

Les bonnes pratiques pour les aider à saisir les réseaux sociaux de pouvoir se plonger dans le monde pour aller de l’avant dans leurs activités économiques, notamment le multicanal dont la règle d’or est d’utiliser le Facebook et un autre canal; distinguer le profil individuel et le profil de l’entreprise qui ne peuvent être confondus et l’évaluation des actions que nous posons sur les réseaux sociaux. ACP/Kayu/May