La ministre de la FPM saluée à Bukavu pour la revalorisation de son secteur

0
290

Kinshasa, 05 août 2021(ACP).- Une délégation du «Cadre d’échange et de concertation des acteurs clés du système de la formation professionnelle et de réinsertion au Sud-Kivu» (CES/SK), conduite par son vice-président, Benjamin Bahati , a salué les efforts fournis par la ministre Antoinette Kipulu Kabenga pour la revalorisation du secteur de la Formation professionnelle et métiers.

La délégation du CES/SK a exprimé son satisfecit justifié par l’organisation, à travers le pays, de l’épreuve hors session de l’Examen national de fin d’études professionnelles (ENFEP), au cours d’une audience lui accordée par la ministre jeudi à l’hôtel Panorama à Bukavu, dans la province du Sud-Kivu.

Il a été évoqué, en outre, la question de la qualification et de la certification des apprenants congolais, prérogative qui devrait revenir au ministère de la Formation professionnelle et métiers.

La ministre de  tutelle à qui un cahier de charges a été remis, est sollicitée pour un plaidoyer auprès du gouvernement central, en vue d’une réponse à la situation de la paie et la prime des agents et cadres du ministère de la Formation professionnelle et métiers, renseigne-t-on.

Un don du gouvernement en médicaments remis au gouverneur du Sud-Kivu

Par ailleurs, la ministre de la Formation professionnelle et métiers (FPM), Antoinette Kipulu Kabenga, a procédé le même jour à Bukavu, dans le Sud-Kivu, à la remise d’un lot important des produits pharmaceutiques du gouvernement au gouverneur de cette entité, Théo Ngwabidje, avant son départ pour Goma, au Nord-Kivu.

Ce don constitué des kits et des matériels de  protection contre la COVID-19 vient répondre au S.O.S lancé par le gouverneur, lors de sa première rencontre avec la ministre Antoinette Kipulu, au cours de laquelle elle a été alertée, quant à la prise en charge des cas confirmés enregistrés  dans  cette province.

545 personnes prises en charge à domicile et plusieurs autres internées dans différentes formations médicales vont bénéficier gratuitement de ces produits, informe-t-on.

De son côté, la ministre Antoinette Kipulu a rappelé le but de  sa présence dans la province du Sud-Kivu et, particulièrement, à Bukavu, expliquant que ce choix est lié au niveau d’avancement du secteur de la formation professionnelle dans  cette partie de la République. ACP/Kayu/GGK