Visite d’inspection des architectes Kenyans pour la construction des cités intégrées à N’sele

0
242

Kinshasa, 05 aout 2021(ACP).- Les architectes Kenyans du groupe «Billetera» en séjour à Kinshasa, en compagnie de leurs homologues Congolais des ministères de l’Urbanisme et habitat, des Affaires foncières et de l’Aménagement du territoire, ont effectué, mercredi 04 aout, une visite d’inspection sur le site Ngapi, dans la commune de la N’sele, affectée à la construction des cités intégrées, a appris l’ACP jeudi du ministère de l’Urbanisme et habitat.

Selon la source, ces ingénieurs ont apprécié les caractéristiques du site situé au quartier Badara 3, dans la commune de la N’Sele, à l’Est de la ville de Kinshasa, à 33 Km du centre-ville et à 10 km de l’aéroport international de N’djili.

Ce site qui s’étend sur 500 hectares, a un avantage d’être situé à l’Est de la capitale, devenu une zone économique spéciale.

«C’est un endroit très agréable et beau avec des potentielles énormes. Nous sommes en train de chercher la décongestion de la ville pour créer des cités périurbaines qui vont héberger toutes les facilités d’autosuffisance sans que les habitants de cette ville soient obligés de quitter pour aller travailler en dehors de la ville.

C’est aussi une opportunité pour nous de créer une cité qui doit devenir une ville moderne dans la région. Après que nous ayons fait notre macro-plan, nous verrons si l’étendue est adéquate pour nous», a dit Yasir Brek Karama, chef de la délégation des architectes du groupe Billetera.

Pour sa part, le secrétaire général à l’Urbanisme et habitat, Adolphe Mabulena  a rappelé la nécessité de construire des logements sociaux décents, dans le cadre de la vision du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi.

« Je vous dirai aussi que c’est une bonne information comme le Chef l’Etat l’a toujours dit : « le Peuple d’abord ». Donc construire des logements sociaux pour le peuple, donne un bon tonus et cela va se réaliser ».

Il a également  indiqué que ce coin de la capitale sera appelé nouvelle ville dans le cadre du projet de décongestion du centre- ville de Kinshasa visant à  amener la nouvelle ville vers le district de Tshangu où il y a beaucoup de projets.

De leurs côtés, Mme Grace Ndaya et Mr Yves Ntubula, respectivement délégués des ministères des Affaires foncières et de l’Aménagement du territoire, ont promis de tout mettre en œuvre pour la réussite du projet. « Nous, au niveau des Affaires foncières, après l’Urbanisme et habitat et l’Aménagement du territoire, il sera question d’attribuer les arrêtés à l’équipe Billetera parce que c’est une étape échelonnée ».

La prochaine étape sera consacrée à la signature de l’arrêté portant approbation du Plan particulier d’aménagement (PPA) accompagné du règlement d’urbanisme.

L’autorisation de l’arrêté de désaffectation et d’attribution du site a  été octroyée mardi 03 août 2021 par le ministre d’Etat en charge de l’Urbanisme et habitat, Pius Muabilu Mbayu, pour la construction de cités intégrées.

Vers le lancement des travaux du projet « Kin Elenda 

Par ailleurs, le ministre d’Etat en charge de  l’Urbanisme et habitat, Pius Muabilu Mbayu Mukala a reçu, le même mercredi, une délégation de la Banque mondiale en son cabinet pour le lancement des travaux du projet « Kin-Elenda ».

Le ministre a, à cet effet, rassuré l’accompagnement du gouvernement pour la réalisation de ce projet, en faisant savoir que cette initiative est très bénéfique pour la population. La réalisation de cet objectif nécessite des efforts de part et d’autre, a-t-il renchéri, avant d’apprêter différents instruments juridiques en vue d’accélérer le processus.

Le directeur des Opérations de la Banque mondiale pour la RDC et le Congo-Brazzaville, Jean-Christophe Carret a indiqué que ce  projet  consistera à améliorer l’accès à l’eau et à l’électricité dans la ville province de Kinshasa et s’étendra dans d’autres villes du pays, avant de saluer la détermination du ministre Pius Muabilu.

Les deux personnalités se sont donc accordées en outre pour la mise en œuvre rapide du projet de développement multisectoriel et de résilience urbaine en faveur de la ville de Kinshasa.

Cet accord a été signé entre le gouvernement et la Banque mondiale le 12 mai dernier pour un budget de 500 millions de dollars américains, avant d’être approuvé à l’unanimité à l’Assemblée nationale. ACP/Kayu/May