Forum sur l’agriculture : les opérateurs économiques importateurs appelés à investir dans la production locale

0
185

Kinshasa, 06 aout 2021 (ACP).- Les participants au forum sur l’agriculture, l’élevage, la pêche et  l’aquaculture ont recommandé,  vendredi   à l’issue de leurs travaux de 3 (trois) jours au gouvernement,  d’appeler les opérateurs économiques importateurs, d’investir dans un délai bien défini, dans la production  locale  en lieu  et place de continuer à importer.

Ils ont également proposé une série des recommandations, notamment la suppression de certaines facilités administratives et exonérations, pour en faire des actes générateurs des recettes ; l’instauration d’une taxe sur les importations impropres des produits de pêche et de l’élevage, pour décourager les importateurs ainsi que favoriser la synergie des différents projets pour une bonne coordination et concertation.

Les participants ont, en plus,  invité l’Etat congolais à jouer son rôle de coordinateur et d’accompagnateur  dans tous les projets et programmes évoluant dans le secteur ;  à  s’assurer d’une cartographie certifiée et à produire des statistiques des projets et des investisseurs pour un suivi efficace. Ils ont en outre demandé au gouvernement de  veiller au renforcement des capacités humaines, d’acquérir des bateaux de pêche, de traiter de manière adéquate les requêtes et les demandes lui adressées et celles destinées aux partenaires techniques et financiers par son entremise.

Quant aux opérateurs de ce secteur, ils sont appelés à se faire identifier auprès du ministère de la Pêche et des services provinciaux, avant d’accepter de se faire accompagner pour une professionnalisation. Les bailleurs de fonds étant les bienvenus pour la relance de ce secteur, il leur est demandé de se constituer en moteur de développement  du pays  en utilisant le plan stratégique,  et en s’insérant  dans  leur orientations, leur politique, leurs stratégies   ainsi que leurs objectifs. Pour rappel, les objectifs spécifiques poursuivis par le forum était, notamment d’identifier les vrais problèmes de l’élevage, de la pêche et de l’aquaculture en vue d’en dégager les pistes de solutions ; d’encourager l’entrepreneuriat ; d’élaborer et de produire le plan stratégique ainsi que son plan opérationnel ; de renforcer le cadre légal et réglementaire du secteur de la pêche ainsi que d’identifier  et de créer les mécanismes de mobilisation des ressources financières.

Le gouvernement s’emploiera à traduire en actes les résolutions envisagées dans ce forum

Le Secrétaire général au ministère de l’Agriculture, Evariste Bushab Bopeming qui a présidé, vendredi à Kinshasa, la cérémonie de clôture du forum, a rassuré que le gouvernement s’emploiera à traduire en actes les résolutions envisagées.

« L’événement constitue pour le gouvernement, un nouveau départ pour l’amélioration des conditions de vie des populations vivant essentiellement des activités de la pêche, de l’élevage et de l’aquaculture.  Il nous donne également l’espoir d’assurer une sécurité alimentaire et nutritionnelle à la population congolaise », a indiqué M. Bushab, avant de rendre un hommage au Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui a permis  la tenue de cette rencontre des acteurs du secteur de la pêche venus de différentes provinces du pays. ACP/Nig