La femme rurale congolaise a une grande capacité de transformer ses produits

0
293

Kinshasa, 06 août 2021 (ACP).- La femme rurale congolaise a franchi un grand pas en matière de transformation et de conservation ses produits agricoles grâce aux formations apprises par des divers partenaires pour le développement de la RDC, a affirmé vendredi Mme Sophie Lusadi, présidente de l’ONG « BOSOLO », basée dans la commune de Selembao, au cours d’une réunion organisée à l’intention des femmes rurales de cette municipalité.

Pour Mme Lusadi, la femme rurale en milieu rural considérée comme la nourricière des populations, doit se sentir capable de transformer les produits agricoles invendus en leur donnant de la valeur ajoutée afin que ces dernières soient comestibles plus tard.

Evoquant les problèmes vécus au quotidien par cette catégorie des femmes, elle a fait état des difficultés d’accéder aux terres arables, de manque d’outils adéquats ainsi que des conditions de travail déplorables.

La présidente de l’ONG « BOSOLO » a par ailleurs, demandé au gouvernement et à la communauté nationale d’honorer le travail de ces vaillantes de ces agricultrices en leur dotant des moyens nécessaires pour améliorer leur production. ACP/Nig