Le gouvernement provincial militaire de l’Ituri apporte une assistance en vivres à la prison centrale de Bunia

0
298

Bunia,  06 août 2021 (ACP).- Le gouvernement provincial militaire de l’Ituri,  dirigé par le lieutenant-général Johnny Luboya Nkashama a apporté une assistance aux prisonniers écroués à la prison centrale de Bunia.

La cérémonie de remise des vivres destinés aux prisonniers a été présidée par le truchement de l’auditeur supérieur militaire, le major Joseph Makelele, mandaté par l’autorité provinciale pour cette fin.

Le directeur de cette maison carcérale, le major Camille Nzonzi a salué ce geste qui vise à soulager tant soit peu les compatriotes en détresse.

Cette assistance est constituée notamment de 120 sacs de farine de maïs, 70 sacs de riz blanc, 15 sacs de haricot de 100kg, 50kg de sel, 150 litres d’huile de palme, 45m3 de bois de chauffage.

Outre ces produits de première nécessité, le gouvernement provincial leur  a aussi  doté d’un poste téléviseur de 65″ avec tout le kit complet de canal± en plus  d’un montant de 86 USD d’abonnement.

Selon la Commissaire du gouverneur en charge des Actions humanitaires et affaires sociales, Mme Jeanne Alasha Bahemurwaki, cette assistance du gouvernement provincial a été décidée par le Chef de l’exécutif provincial militaire, le lieutenant-général Johnny Luboya N’kashama et s’inscrit dans le cadre de l’état de siège pour appuyer les services étatiques en difficulté.

Par ailleurs,  le gouverneur militaire avait déjà planifié dans son agenda qu’il allait apporter une assistance en vivres à la prison centrale de Bunia, et avait réitéré la même volonté au ministre des Droits Humains lors de son passage en Ituri, après sa visite à la prison centrale où il avait déploré le surpeuplement dans cette maison carcérale et la rupture de stock en vivres.

L’autorité provinciale avait souligné qu’en attendant la dotation de la prison par le ministère de la Justice qui gère les maisons carcérales en RDC, le gouvernement provincial pourra toujours intervenir en faveur des prisonniers.

De sa part,  l’auditeur supérieur militaire qui, au nom de l’autorité provinciale militaire, a procédé à la remise de ces  vivres à la prison centrale, a déclaré qu’il s’investira à libérer les prisonniers qui se sont bien comportés pendant leur détention en vue de désengorger la prison actuellement surpeuplée, précisant qu’on y trouve un nombre impressionnant des prévenus que des condamnés.

La prison centrale de Bunia, construite pour recevoir  250 détenus,  regorge actuellement plus de 1.500 détenus, rapporte-t-on. ACP /nig