Le Président Félix Tshisekedi lance le  projet d’éclairage public dans la commune de la N’sele

0
330

Kinshasa, 06 août 2021 (ACP).-Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a lancé, vendredi, le projet d’éclairage public en faveur des habitants des 42 quartiers s’étendant sur 102 km dans la commune de la N’sele dont les quartiers Mikondo et N’Djili Brasserie en présence du gouverneur de la ville de Kinshasa Gentiny Ngobila Mbaka et plusieurs autres notabilités.

Le directeur général de l’Agence national des services énergétique en milieu rural et périurbain  (ANSER), Idesbald Chinamula, a fait savoir que le travail a été fait en un temps record et il peut étendre l’expérience dans plusieurs endroits du pays.

 « Les travaux ont été faits par la main d’œuvre locale. Les poteaux qui ont été fabriqués à Kingabwa, à Kinshasa, ont été installés avec une vitesse de 1 Km/jour. Les installations ont une garantie de 6 ans pour une durée de 18 ans », a indiqué Idesbald Chinamula, ajoutant : «Il est possible d’électrifier la RDC en peu de temps ».

Il a rassuré que l’ANSER dispose des compétences, des capacités et de l’expertise mais, il lui faut des moyens.

Ce  projet, exécuté par l’Agence nationale de l’électrification et des services énergétiques en milieu rural et périurbain (ANSER) s’inscrit dans le cadre du projet pilote d’éclairage public en milieux ruraux et periurbain.

Pour la ville de Kinshasa, après N’djili-brasserie, le projet va s’exécuter dans la commune de Maluku, avant de s’étendre dans les différentes villes et territoires du pays, notamment dans les provinces de la Tshopo, Sud-Kivu et Kasai…

En janvier dernier, rappelle-t-on,  le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, avait lancé l’opération de capitalisation du Fonds d’électrification hors réseau, dénommé « Fonds Mwinda ». En guise d’activation dudit Fonds, le Chef de l‘Etat avait alloué un chèque d’une valeur de 10 milliards de francs congolais (CDF) donnant ainsi le ton au processus de son financement.

Par ce geste, le Président Félix Tshisekedi avait tenu à réaffirmer sa volonté de voir les Congolais vivant en milieu urbain, rural et périurbain, de bénéficier des mêmes avantages en matière d’accès à l’énergie électrique.

« Cette contribution est l’expression de ma ferme volonté à œuvrer à l’amélioration des conditions de vie de nos compatriotes vivant dans le Congo profond », avait déclaré le Président de la République dans son mot de circonstance.

Dans son allocution relative à son discours sur l’état de la nation, le Chef de l’Etat avait affiché sa ferme volonté de l’Electrification de la RDC, particulièrement dans les milieux ruraux à travers les 145 chefs-lieux des territoires que compte le pays. Pour y arriver, la mission a été confiée à l’ANSER.

La population appelée à protéger les installations d’éclairage public

Auparavant, le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, avait dans son mot de circonstance, appelé la population de cette municipalité, à protéger les installations de l’éclairage public, avant de remercier le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour avoir concrétisé sa vision dans le secteur de l’électrification des milieux ruraux et le groupe Anser pour l’exécution en un temps record ce projet combien bénéfique pour la population.

Il avait fait savoir que ce projet qui rentre dans le cadre du projet pilote d’éclairage public en milieu rural et périurbain vise à améliorer les conditions de vies de la population de cette partie de la capitale.

« La concrétisation de ce projet dans cette partie de la capitale Kinshasa signifie que les activités commerciales vont augmenter et l’insécurité va diminuer, étant donné que les bandits urbains communément appelés « Kuluna » fuient souvent l’éclairage », a-t-il souligné.

ACP/ nig