Le sénateur Denis Kambayi dresse le bilan positif à mi-parcours de la « Campagne pour la Paix et la coexistence pacifique en RDC »

0
413

Kinshasa, 6 août 2021 (ACP).- Le sénateur Denis Kambayi Cimbumbu  et président international de la Synergie des associations et notables du grand Kasaï (SYNAGK), a dressé, vendredi, un bilan positif  à mi-parcours  de la « Campagne de sensibilisation pour la Paix et la coexistence pacifique intercommunautaire en RDC », lancée, depuis trois mois, sur toute l’étendue du pays, lors d’un entretien avec l’ACP.

Il a indiqué que cette campagne débutée, au mois d’avril dernier, dans la province du Kongo Central, se fonde sur un concept purement humanitaire, ayant aussi des retombées profitables pour les politiques, dénommé « Campagne de sensibilisation pour la paix et la coexistence pacifique intercommunautaire en RDC ».

Face à la montée de certains discours aux relents tribalistes et régionalistes au pays, le sénateur Kambayi Cimbumbu s’est activé pour une nouvelle forme d’action tendant à cultiver le mieux vivre ensemble entre les différentes communautés locales, sachant que celle-ci forment un seul peuple.

À l’actif de cette campagne, Denis Kambayi mise sur son expérience comme acteur politique de premier rang : ministre de la Jeunesse, sports et loisirs, gouverneur de province, député national et actuellement sénateur. Il dirige son action premièrement dans la province du Kongo Central avec une forte délégation du Grand Kasaï au contact des ressortissants de l’espace grand Kasaï et des communautés locales ne Kongo.

A cette étape de la campagne, il a partagé les vertus de la paix et la coexistence pacifique intercommunautaire : passant par Kasangulu jusqu’à Muanda, les sages ne Kongo, les autorités coutumière et politique ont répondu favorablement à son appel, marquant ainsi leur soutien à cette initiative gage du développement et de l’unité de la République.

Kinshasa adhère à la Campagne de paix et coexistence pacifique

A l’étape de la capitale, le président de la SYNAGK est allé à la recherche de l’unité et le mieux vivre ensemble avec les communautés locales de Kinshasa. En effet, Denis  Kambayi a rencontré les deux communautés autochtones de la ville de Kinshasa : les Tékés et Humbus devant les chefs coutumiers et des notables, en vue de consolider la paix et la coexistence pacifique intercommunautaire.

Le grand chef David Matadi Kibala pour les Humbus et Sa Majesté grand Chef IBA des Tékés ont adhéré à  cette grande vision pour le Congo, avant de promettre leur soutien afin que cette vision soit une réussite.

Un mouvement d’adhésion massive des associations des jeunes dans le Grand Bandundu 

Poursuivant sa tournée dans l’ex-province de Bandundu, le sénateur Denis Kambayi et sa délégation ont communié avec la population du Kwango, où dans le même esprit il a prêché la paix et la coexistence pacifique intercommunautaire, avant d’atteindre la ville de Kikwit, dans  la province du Kwilu, où il a été observé un grand mouvement d’adhésion à cette compagne des plusieurs associations des jeunes, des personnalités publiques comme indépendantes, ainsi que des confessions religieuses.

Mobilisation tous azimuts dans l’ex-province du Kasaï Occidental

Deux étapes importantes ont marqué la poursuite de la Campagne de la paix et de la coexistence pacifique communautaire dans l’ex-province du Kasaï Occidental, à savoir : Tshikapa et Kananga, fief électoral du sénateur Denis Kambayi. A Tshikapa, chef-lieu de la province du Kasaï, il a eu des échanges fructueux avec les quatre grandes communautés locales : les Bakwanyambi, les Pende, les Tshokwe et les Bashilange. Comme il a eu à le faire lors des étapes précédentes, Denis Kambayi s’est montré un leader proche de la base et surtout à l’écoute des communautés locales qui ont témoigné de sa générosité.

À Kananga, une marée humaine l’a accueilli témoignant ainsi son leadership et sa capacité de mobilisation en tant qu’acteur socio-politique proche du peuple. Partout où il est passé, Denis Kambayi a installé les comités locaux et provinciaux, avec un siège social dans chacune de ces provinces, signale-t-on. ACP/ CN/JLL