Washington veut booster le secteur de l’automobile électrique et hybride

0
289

Kinshasa, 6 août 2021 (ACP).- Le président américain, Joe Biden, qui compte  sur une industrie automobile plus verte, veut que 50 % des véhicules vendus aux États-Unis d’ici à 2030 soient électriques ou hybrides, ont rapporté vendredi les médias internationaux, ajoutant que ces mesures sont prises en faveur du climat, mais aussi pour faire face à un marché mondial très compétitif.

Plus qu’une course à la voiture électrique, pour Joe Biden, il s’agit d’une course pour l’avenir. Le président américain a signé jeudi 5 août un décret pour que la moitié des véhicules neufs vendus dans le pays d’ici à 2030 soient sans émissions. Il a le soutien des patrons des grands groupes et du puissant syndicat automobile.

Ce décret n’a pas de valeur obligatoire, les grands constructeurs visaient déjà cet objectif. Mais cela confirme l’investissement de la Maison Blanche en faveur d’une industrie automobile plus verte. Il faut savoir que les transports produisent la moitié des émissions de gaz à effet de serre dans le pays. Cependant,  les motivations de Joe Biden ne sont pas uniquement environnementales, mais il s’agit aussi de rattraper le retard face à l’Europe, et surtout face à la Chine. « Aujourd’hui, la Chine est en tête de la course. Elle a le marché à la croissance la plus rapide du monde. La pièce principale d’une voiture électrique est la batterie. Et aujourd’hui, 90 % des batteries sont fabriquées en Chine », a déclaré le président des États-Unis. ACP/ CN/JLL