Nécessité de renforcer  la résilience des systèmes agricoles africains pour faire face à la  COVID-19

0
269

Kinshasa, 07 août 2021 (ACP).- Le Pr Jean de Dieu Minengu de la faculté des sciences agronomiques de l’Université de Kinshasa(UNIKIN) a recommandé, samedi, lors d’un entretien avec l’ACP,  la nécessité de renforcer la résilience des systèmes des systèmes agricoles africains pour faire  face à  cette pandémie.

Le Pr Minengu, qui est également  coordonnateur adjoint de l’Agence congolaise de transition écologique et du développement durable(ACTEDD) et rédacteur en chef  la Revue africaine d’environnement et d’agriculture(RAFEA),  a souligné dans sa publication intitulée» « Renforcement de  la résilience des systèmes agricoles africains pour faire face à la pandémie de la  COVID-19,  que le continent africain doit, en urgence, développer des politiques publiques capables d’accroitre les  réserves alimentaires et d’assurer son approvisionnement régulier, afin d’éviter une catastrophe alimentaire causée  en partie par la COVID-19.

 « Le transport à longue distance des denrées alimentaires qui peuvent être produites au niveau local, a montré ses limites avec les restrictions imposées par les autorités sanitaires pour réduire la propagation de la pandémie ». a-t-il soutenu.

L’agriculture est moins budgétisée en Afrique

 Par ailleurs, le Pr Minengu a indiqué que l’agriculture est le secteur le moins budgétisé dans beaucoup de pays africains où, pourtant, les  importations alimentaires coûtent des milliards aux Etats.

 Les accords de Maputo fixaient à 10 % au moins, les dépenses du secteur agricole dans l’ensemble des dépenses publiques, a-t-il noté, signifiant que dix-huit ans après, plusieurs pays n’ont toujours pas atteint 5 %.

« Les experts s’accordent sur le fait que la faiblesse des politiques publiques dans le secteur de l’agriculture en Afrique réside en partie dans le saucissonnage des Ministères de développement. En RDC par exemple, le plus grand pays d’Afrique en termes des terres agricoles arables (près de 100 millions d’hectares), les politiques publiques en matière d’agriculture doivent réunir plusieurs Ministères : Agriculture, Pêche et Elevage, Développement Rural (Maraîchage en ville), etc. Dans ces conditions, la mise en œuvre des programmes, projets et lois doit se heurter à plusieurs obstacles d’ordre structurel », a affirmé le Pr Minengu.

La pandémie de COVID-19 doit accélérer la transition des systèmes de production agricole en Afrique et les politiques publiques dans ce secteur, a-t-il préconisé, devraient intensifier notamment le développement des technologies de production agricole résilientes et durables.

Création des chaînes d’approvisionnement

Le Professeur a indiqué, en outre,  que les perturbations de la chaîne d’approvisionnement des importations alimentaires, liées à la pandémie de COVID-19,  imposent à l’Afrique de créer des réseaux verts et des chaines d’approvisionnement alimentaire régionales et sous régionales.

Le changement climatique, la croissance démographique, la réduction de la fertilité des sols, l’accessibilité à l’eau et à l’électricité, le développement des maladies et ravageurs des
cultures/animaux, la recherche scientifique, sont  autant d’éléments à prendre en compte dans l’élaboration des politiques publiques en Afrique, en vue de faire face à la pandémie de COVID-19.

« L’insécurité alimentaire fut déjà un problème avant la pandémie, car de nombreux pays manquaient de réserves alimentaires stratégiques. En RDC, en dépit de l’existence de la Réserve Stratégique Nationale, le pays ne peut faire face à la pénurie alimentaire de plusieurs mois », a-t-il analysé, soulignant la nécessité pour les Etats africains de créer des fonds nationaux de développement agricole.

En RDC, a-t-il fait remarquer, les travaux de création et d’opérationnalisation du Fonds National de Développement Agricole (FONADA) sont en cours.

La Revue Africaine d’Environnement et d’Agriculture (RAFEA)  est mise sur pied depuis deux ans  par l’UNIKIN, l’Université de Bandundu et l’Université de Kikwit, rappelle-t-on.

ACP/ZNG/Cfm/Thd