Etats généraux de la presse : le Groupe Interbailleur de fonds examine les derniers réglages des assises

0
263

Kinshasa, 08 août 2021 (ACP).- Le Groupe interbailleur de fonds et la délégation du ministère de la Communication et médias conduite par le conseiller chargé des organisations des médias, Floribert Luboto, ont examiné, vendredi, au siège de l’UNESCO, dans la commune de Gombe, les derniers réglages liés aux préparatifs de ces assises.  Il s’est agi, pour ces assises qui mettront autour d’une même table, les experts, les journalistes et le gouvernement représenté par le ministère de tutelle,  de débattre sur les défis et les enjeux du secteur médiatique.

Les deux parties ont examiné les différentes contributions demandées aux partenaires et faire le point sur tous les aspects budgétaires de ces assises.

Les participants ont également évalué les contours sur la mise en place du comité scientifique, cerveau moteur de la partie scientifique de ces travaux.

Ce comité sera composé des consultants, des journalistes et les membres du Comité d’organisation.

Ils auront pour mission, entre autre, d’élaborer le texte avant-projet à soumettre lors des Etats généraux. Ils vont également mener des études approfondies sur certains dossiers et  proposer les avant-projets de lois qui seront présentés lors des Etats généraux.

L’un des objectifs, selon les participants,  consiste à produire des textes qui pourront soit être coulés sous forme d’arrêtés à présenter au Conseil des ministres, soit sous forme des lois qui seront soumises au vote au Parlement. Il s’agit particulièrement de la loi sur la dépénalisation et la loi sur l’accès à l’information publique.

Outre la délégation du ministère, ont pris part à cette réunion, les représentants de l’UNESCO, la Belgique, l’Union européenne, l’USAID et la MONUSCO.

Pour rappel, ces Etats généraux ont pour objectif de redorer l’image de la presse congolaise et constituent une occasion pour trouver des solutions qui s’imposent afin d’ouvrir une nouvelle page de la presse nationale. Cette presse qui traverse une crise aussi bien institutionnelle que structurelle.

Ces états généraux sont un rendez-vous incontournable qui permettra aux parties prenantes de créer des conditions, qui, demain, aideront à vivre une nouvelle ère de la presse de notre pays. ACP/CL/Fmb