Nord-Kivu : près de 450 ménages des sinistrés du volcan Nyiragongo desservis en eau potable à Kibati et Buhumba

0
371

Kibati/Nyiragongo, 08 août 2021 (ACP).- L’organisation non gouvernementale dénommée : «Mercy Corps» a réussi à approvisionner près de 450 (quatre cent cinquante) ménages des sinistrés de la récente éruption volcanique du Nyiragongo, en eau potable dans les groupements de Kibati et Buhumba, dans le territoire de Nyiragongo, au nord de la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, a constaté l’ACP  vendredi, lors d’une visite organisée par cette ONG.

Sur place, 2 (deux) bladers sont exploités par les sinistrés déplacés et leurs familles d’accueil dans les deux groupements situés à la frontalière commune entre la République démocratique du Congo (RDC) et le Rwanda pour faciliter l’approvisionnement aux  ménages qui parcouraient des longs trajets pour accéder à l’eau, soit  au Rwanda à environ 4 (quatre)  km, ou encore au quartier Majengo, à plus ou moins 12 (douze) km, dans la partie septentrionale de la ville de Goma.

Pour Ngizwe Jean-Paul, chef de village Kanyanja du groupement Buhumba,   l’ouvrage réalisé par l’ONG «Mercy Corps», vient mettre fin au calvaire qu’endurait ses administrés depuis plusieurs années et qui s’est empiré lors de la récente éruption volcanique. «L’accès à l’eau dans mon entité constitue, non seulement un motif de soulagement, mais aussi, un espoir de voir les maladies d’origine hydrique baisser. Nous sommes infiniment reconnaissants envers Mercy corps pour cette réalisation. Autres fois, il fallait parcourir 4 (quatre) km en mettant 2 (deux) heures juste pour un bidon d’eau de 20 (vingt) litres, de l’autre côté de la frontière, et plus de 12 (douze) km, soit toute une journée, juste pour un bidon à Goma. Aujourd’hui, nous avons la possibilité de puiser 4 (quatre) bidons, voir plus, en un clin d’œil », a indiqué le chef de village.

Quant à Mme Petra Hoskovec, directrice pays intérimaire de Mercy corps en RDC, elle a précisé que ce projet d’urgence exécuté pour répondre à la crise post-éruption volcanique du Nyiragongo, prendra fin au mois de septembre prochain, et les autorités congolaises seront appelées à prendre la relève pour continuer à assurer la continuité.

De son coté, Jules Simpeze, expert auprès du Conseiller principal en charge du secteur hydraulique au gouvernorat du Nord-Kivu, a non seulement remercier Mercy Corps pour l’ouvrage réalisé, mais aussi, rassuré la population de l’existence d’autres projets de desserte par l’eau des forages qui vont bientôt démarrer, afin de suppléer l’œuvre réalisée par Mercy Corps.

Pour rappel «Mercy corps» a remis aux autorités congolaises, en mars dernier, 2 (deux)  réservoirs d’eau potable de 5.000 m3 chacun, à Bushara Nyiragongo et au sommet du Mont Goma. Ces deux ouvrages ont été érigés sur financement du Fonds du gouvernement britannique. 80.000 (quatre-vingt mille) ménages de la ville de Goma et une partie du territoire de Nyiragongo, devront être desservis en eau potable grâce à ces ouvrages. ACP/CL/Fmb