Plaidoyer pour le respect de la personnalité du cardinal Fridolin Ambongo

0
424

Kinshasa, 09 août 2021 (ACP).- Le député national Daniel Safu a plaidé, lundi, pour le respect que l’on doit à la personnalité de son Eminence le cardinal Fridolin Ambongo, archevêque métropolitain de Kinshasa, dans une déclaration faite lors du lancement de la campagne dénommée « Touche pas à mon cardinal », au Palais du peuple.

L’élu national de la ville de Kinshasa a affirmé que cette campagne vise à amener les Congolais habitant la RDC et ceux de la diaspora ainsi que les étrangers qui ont choisi la RDC comme leur seconde patrie, à avoir de la considération pour l’archevêque de Kinshasa et troisième cardinal de l’histoire de la RDC.

Il voudrait, par cette campagne, que cette marque de considération pour le cardinal Ambongo, soit de mise à travers les comportements d’un chacun dans ses actes, ses paroles et ses pensées.

Le député Daniel Safu a indiqué que la campagne de mobilisation pour le respect dû à l’actuel archevêque de Kinshasa se traduit, à travers les rues de la capitale de la RDC, par des affiches, banderoles et autres messages, appelant à l’estime du prélat catholique qui s’est battu pour la valorisation dans ses prédications, du Congolais depuis la période Mobutu.

Le député national a soutenu que le cardinal Ambongo a été dans tous les combats pour la réhabilitation de l’homme dans son pays, notamment à travers ses sermons, prises de position et sa thèse de doctorat qui avait justement porté sur la problématique de la réhabilitation de l’homme.

« L’actuel archevêque de Kinshasa ne mérite pas les attaques personnelles  dont il a été l’objet de la part de ceux qui le font. Cet homme de Dieu et son Eglise catholique ont largement contribué à l’ordre institutionnel que nous avons actuellement en RDC. Il ne peut donc pas être traité n’importe comment par ceux qui s’en prennent à lui. », s’est indigné Daniel Safu qui a invité les millions de catholiques et autres personnes de bonnes volonté à se joindre à sa campagne de paix, pour le respect du cardinal Fridolin Ambongo.

Les propos de Daniel Safu rappellent la condamnation faite par l’ONG ‘’La Voix de sans voix pour le droit de l’homme’’ (VSV) de la violation dont a été victime, la semaine dernière, la résidence de son Eminence cardinal Fridolin Ambongo à Limete. Cette ONG avait plaidé en faveur des sanctions exemplaires.

Elle avait exigé en outre une enquête réellement indépendante sur la profanation des paroisses catholiques au Kasaï Oriental.

Pour cette ONG, ces actes sont loin de contribuer à la sauvegarde des acquis de l’alternance politique en RDC et la cohésion nationale, rappelle-t-on.

ACP/nig