La première Dame de la RDC encourage l’allaitement maternel exclusif jusqu’à l’âge de 6 mois

0
326

Kinshasa, 10 août 2021 (ACP).- La première Dame de la République démocratique du Congo (RDC), Denise Nyakeru Tshisekedi a encouragé  mardi, toutes les mères à  ne donner à leurs enfants que du lait maternel, sans eau, pendant les 6 premiers mois de leur vie.

La première Dame a fait cet appel lors une cérémonie de lancement officiel de la campagne dénommée «Plus fort avec le lait maternel uniquement» qu’elle a présidée au salon Congo de l’hôtel Pullman

 «Au regard des multiples avantages liés à l’allaitement maternel tels que relevés par les experts, et en tant que mère, je ne peux qu’inviter les autres mères à strictement donner à nos enfants le lait maternel, sans eau, de la naissance jusqu’à l’âge de 6 mois», a déclaré Mme Denise Nyakeru.

Le lait maternel, a-t-elle poursuivi, présente des avantages pour le nourrisson, la mère et la communauté. Il offre un bon départ dans la vie de l’enfant grâce à un bon développement du cerveau et il augmente le quotient intellectuel, a-t-elle relevé.

Elle a aussi indiqué que le lait maternel permet tout aussi de sauver la vie des milliers d’enfants de moins de 5 ans et contribue à la prévention de la malnutrition sous toutes ses formes.

«C’est le seul lait qui contient des anticorps et qui renforce le système immunitaire contre les maladies», a-telle encore souligné, avant d’affirmer que le lait maternel apporte tous les éléments nutritifs et de l’eau à l’enfant pendant les 6 premiers mois de sa vie.

Relayant le thème international de la semaine mondiale de l’allaitement maternel, la première Dame de la RDC a invité les prestataires des soins, les organes de presse, les autorités à tous les niveaux, la société civile, les ONG nationales et internationales, le secteur privé, les pères de familles et tous les membres de la communauté à accompagner les mères à pratiquer l’allaitement maternel exclusif pour leurs enfants jusqu’à l’âge de 6 mois.

Mme Denise Nyakeru a reconnu que la malnutrition reste encore un fléau en RDC malgré les efforts fournis par le gouvernement et les partenaires techniques et financiers. C’est ainsi qu’elle a accepté la demande des enfants de la RDC, à travers un groupe d’enfants reporters de Kinshasa, de faire d’elle le porte-étendard de la lutte contre la malnutrition.

Elle a reconnu que c’est une lourde responsabilité.

A cette occasion, ces enfants ont remis à la première Dame un brevet de mérite et d’excellence pour la lutte qu’elle mène  contre la malnutrition.

Le ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention, le Dr Jean-Jacques Mbungani a, pour sa part, expliqué qu’au niveau de l’Afrique subsaharienne, le thème régional cette année : « Plus fort avec le lait maternel uniquement » est retenu pour promouvoir et protéger l’allaitement maternel pendant la période allant de la naissance jusqu’à l’âge de 6 mois où il faut privilégier le lait maternel sans l’ajout d’autres aliments ni d’eau.

Prenant la parole au nom de tous les partenaires qui appuient la RDC dans la lutte contre la malnutrition, le représentant de l’UNICEF en RDC, Edouard Beigbeder a déclaré que les partenaires s’engagent à contribuer à l’augmentation du taux d’allaitement maternel exclusif d’ici 2025, en participant de manière  déterminée, à cette campagne de plaidoyer et de changement social et de comportement pour que l’eau et les autres liquides ne constituent pas un obstacle  à l’allaitement maternel exclusif.

Cette campagne est organisée en marge de la semaine mondiale de l’allaitement maternel qui se tient en RDC du 10 au 17 août 2021 et dont le thème international cette année est : «L’allaitement maternel, une responsabilité partagée». ACP/OSAKO