Opérationnalisation à Kinshasa d’une unité spéciale pour la protection de l’environnement

0
604

Kinshasa, 10 aout 2021(ACP).- La commissaire générale en charge de l’Environnement et aménagement de la ville-province de Kinshasa, Laetitia Bena Kabamba informe la population kinoise, à travers un communiqué officiel parvenu mardi à l’ACP, de l’opérationnalisation d’une Unité spéciale pour la protection de l’environnement (USPE).

Créée par un arrêté signé le 24 novembre 2020 par le gouverneur de la ville de Kinshasa, Geantiny Ngobila Mbaka, cette unité spéciale a pour mission de vulgariser, de sensibiliser, de conscientiser et d’éduquer la population sur les règles de l’assainissement du milieu et de l’hygiène publique.

Il s’agit également de rechercher, de constater et de sanctionner les infractions en matière d’assainissement et de protection de l’environnement.

Outre les missions énumérées ci-haut, ce service important dans le dispositif de la régulation des déchets est appelé à remplir efficacement d’autres objectifs spécifiques, entre autres contribuer à préserver les acquis du travail réalisé sur terrain, appuyer les services techniques dans l’application et le respect des textes réglementaires en matière d’assainissement et de protection de l’environnement par la dissuasion ainsi que contribuer à la correction de quelques faiblesses constatées dans le chef de la population.

L’USPE, composée d’agents revêtus du statut d’officiers de police judiciaire (OPJ), servira non seulement de relais des offices des parquets de proximité, mais aussi de bras séculiers des services techniques et administratifs en tant que « police d’intervention rapide » en matière environnementale, précise la même source.

Par ailleurs, l’USPE mène une campagne de sensibilisation aux mesures collectives d’assainissement de la ville de Kinshasa, conformément aux prescrits des édits nº 003 du 09 septembre 2013 relatifs à l’assainissement et à la protection de l’environnement portant réglementations relatives aux nuisances sonores.

Dans cette optique, les alertes d’assainissement seront déposées chez les fautifs et un délai leur sera accordé pour prendre les dispositions urgentes en vue de se conformer à la réglementation. Dépassé ce délai, ajoute la source, les contrevenants s’exposeront aux sanctions et aux mesures  contraignantes de l’unité spéciale pour la protection de l’environnement qui infligera des amandes transactionnelles.

ACP/Zng/Cfm/Thd