La volonté du gouvernement Sama Lukonde saluée par des actrices socio-politiques pour ses trois premiers mois

0
120

Kinshasa, 11 aout 2021 (ACP).- Mme Léonie Kandolo, actrice-pro-démocratie, experte en genre, gouvernance et ressources naturelles, a, dans un entretien accordé mercredi à l’ACP, salué la volonté du gouvernement de Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge pour ses trois premiers mois à la tête de l’exécutif national.

Dans son appréciation, Mme Kandolo affirme qu’il y a des avancées notamment au niveau de l’économie où on voit le ministre faire des efforts pour que les prix des denrées alimentaires baissent, négocier avec la Fédération des entreprises du Congo (FEC) afin qu’il y ait un changement, avant d’indiquer que Rome n’a pas été construite en un jour ou en 100 jours.

Pour elle, les choses se font doucement et il y a une certaine avancée dans la mobilisation des recettes, la réserve a doublé de 500 mille à 1 million de dollars. Cela prouve à suffisance qu’il y a un grand changement.

De son coté, Cybelle Kamba Mushagalusa, initiatrice de la Fondation «FC Kamba», a fait savoir que le changement dans les négociations des contrats miniers montre à suffisance des signes qui vont produire des effets à la longue.

 Ainsi, déclare-t-elle, « il faut que les recettes augmentent si on veut améliorer les choses dans le pays parce qu’il faut de l’argent pour les écoles, les hôpitaux et les routes ».

Pour Ritha Mulumba, avocate et docteur en droit constitutionnel, le gouvernement des warriors a trouvé le pays dans un gouffre dans lequel il ne peut pas sortir après trois mois.

Etayant ses propos par l’affaire dite des « cartes visa » et comprenant l’impatience de la population qui s’attend au changement, l’oratrice affirme : «Je pense qu’ils sont animés de bonne foi, on sent quand même la volonté pour que le pays change. Mais j’estime qu’en 100 jours, on ne peut pas réinstaurer un réel Etat de droit car il y a  des mauvaises pratiques, mentalités et traditions comme la corruption qui se sont enracinées dans le pays ».

Il sied de rappeler que le gouvernement Sama Lukonde a totalisé 100 jours le 4 août dernier depuis son investiture par l’Assemblée nationale.

ACP/ODM/KJI