Le RRN plaide pour le respect de la procédure de transaction en matière forestière

0
291

Kinshasa 11 août 2021 (ACP).- Le Réseau ressources naturelles (RRN) plaide auprès de la vice-Première ministre en charge l’Environnement et développement durable, Eve Bazaiba, pour le respect des règles et des formalités du contrôle forestier ainsi que de la procédure de transaction en matière forestière, indique sa note de plaidoyer parvenu mercredi à l’ACP.

Le RRN estime, à travers cette note, contribuer au renforcement du système de contrôle forestier pour plus de performance, de transparence et de redevabilité. Il recommande, à cet effet, au gouvernement et aux partenaires techniques d’appuyer le renforcement des capacités institutionnelles des agents en charge du contrôle forestier sur tout le territoire national.

Des actions d’information et de formation en faveur des acteurs clés pour une meilleure implication dans la mise en œuvre de la loi  figurent également parmi les recommandations du RRN, ainsi que le processus de mise en place et de publication trimestrielle d’un sommier des infractions et des dénonciations.

La position du RRN

La même source indique, par ailleurs, que la position du RRN quant à la procédure de transaction en matière forestière se résume en cinq points, notamment garantir l’autonomie financière, assurer la redevabilité, baliser les limites des compétences entre l’inspection et le contrôle dans le secteur forestier.

Créée depuis 2002, le Réseau ressources naturelles (RRN) est une Organisation non gouvernementale congolaise (ONG) qui œuvre pour la gestion durable des biens communs de l’humanité regroupant des biens matériels et immatériels issus des cycles naturels de la biosphère, à savoir l’eau, l’air, le sol, les ressources naturelles. Il regroupe plus de deux cents organisations de la société civile environnementale et des droits humains. ACP/ODM/KJI