Nigeria : 3.008 prisonniers attendent leur exécution sur demande du gouvernement fédéral

0
222

Kinshasa, 11 août 2021 (ACP).- Le Nigeria va exécuter plus de 3.008 prisonniers sur demande du gouvernement fédéral adressée aux gouverneurs des États pour signer leurs arrêts de morts, ont rapporté mercredi des agences internationales de presse.

Parmi les 3.008 prisonniers condamnés à mort, 2.952 sont des hommes et 56 des femmes.

Malgré la note du gouvernement fédéral, 36 gouverneurs régionaux ont refusé d’accéder à sa demande, ont rassuré ces sources. Ce qui a eu le don d’agacer le gouverneur qui en retour a promis de prendre des mesures énergiques contre les responsables.

En plus de gouverneurs, de nombreuses ONG, notamment des groupes de défense des droits de l’homme ont dénoncé une violation flagrante des droits de l’homme.

« La peine de mort est une violation des droits de l’homme et du moratoire de l’Union africaine sur les exécutions », a déclaré le chef de la CAPIO.  « Ce sera une erreur judiciaire de signer l’arrêt de mort, alors que les insurgés et les bandits repentis qui ont commis des crimes graves sont même amnistié », a renchérit Jude Isiguzo, le directeur exécutif de l’Organisation des intérêts des prisonniers carmélites (CAPIO).

Le Nigeria a connu une surpopulation carcérale. Le gouvernement fédéral a demandé la construction de nouveaux centres de détention pour les prisonniers en attente de leur jugement afin de désengorger les établissements pénitentiaires. ACP/ODM/KJI