La ministre de la Justice éclaire l’Assemblée nationale sur la situation sécuritaire dans les provinces sous état de siège

0
210

Kinshasa, 12 août 2021 (ACP).- La ministre de la Justice et garde des sceaux, Rose Mutombo a éclairé mercredi, dans le cadre de l’évaluation de l’état de siège, les membres de la commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale sur la situation sécuritaire dans les provinces concernées.

Au sortir de cette séance de travail, le président de cette commission, le député national Bertin Mubonzi s’est dit satisfait d’entendre de la part du gouvernement la ferme volonté et détermination de restaurer la paix dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

« Je pense que déjà aujourd’hui nous venons d’avoir des réponses de Mme la ministre de la Justice et garde des sceaux relatives aux préoccupations des honorables députés. Ce qu’il faudra retenir, c’est que nous sentons de part et d’autre cette volonté manifeste de tous les congolais, que ce soit l’armée, les députés nationaux et les membres du gouvernement, la volonté de voir la paix être restaurée dans l’Est de la République. C’est un élément important », a dit l’élu national.

Pour Bertin Mubonzi, l’évaluation de l’état de siège par la commission défense et sécurité de la chambre basse du Parlement vise tout simplement l’amélioration de la manière de faire pendant cette période d’état de siège, en vue de permettre à celui-ci d’être la vraie réponse à la grande préoccupation de tous les congolais, celle de voir la paix et la sécurité être rétablies dans la province de l’Ituri et celle du Nord-Kivu.

« Nous avons eu des échanges sur plusieurs questions très sensibles qui vont faire l’objet évidemment d’un travail de fonds dans des commissions ad hoc que nous venons d’instaurer aujourd’hui », a-t-il indiqué, soulignant que c’est donc sur base de ce qui doit être fait au sein de ces commissions ad hoc que la commission défense et sécurité fera son rapport.

Le député national a rassuré que sa commission va atterrir et permettre à l’armée de faire son travail, et à tous les congolais de croire en la décision prise par le Président de la République, laquelle va certainement être une solution pour les congolais de l’Est du pays.

ACP/