La ministre des Mines vulgarise le code minier auprès des acteurs sectoriels au Nord-Kivu

0
357

Goma, 13 août 2021 (ACP). – La ministre des Mines,  Antoinette N’Samba Kalambayi, en séjour de travail au Nord-Kivu, a procédé à la vulgarisation du code minier en faveur des acteurs du secteur, en présence du vice-gouverneur, le commissaire divisionnaire Jean-Romuald Ekuka Lipopo.

Cette tournée qui intervient après la tenue des états généraux du secteur minier, constitue une occasion pour le ministre sectoriel de palper du doigt les réalités sur le terrain partant des recommandations issues de ces assises.

« Nous avons voulu venir ici pour visiter les exploitants artisanaux, les exploitants industriels et rencontrer aussi la société civile pour connaitre les difficultés qu’ils rencontrent sur place », a indiqué Mme Antoinette N’Samba Kalambayi qui selon elle le code et le règlement minier doivent être la seule boussole censée conduire tout intervenant dans le secteur des mines.

Elle a remis solennellement, à l’occasion, le précieux document à l’autorité provinciale, avant de souhaiter le voire  être utilisé à bon escient par les uns et les autres, la finalité étant que dans les jours avenirs l’on puisse parler positivement des mines de la République démocratique du Congo.

  Nombreux défis liés à l’exploitation illicite dans les zones à conflit

A une question relative aux actions projetées face aux nombreux défis recensés dans le secteur minier au Nord-Kivu, Mme Antoinette N’Samba Kalambayi s’est dit consciente de la problématique que connait l’exploitation minière dans cette partie de la RDC où en plus des groupes armés qui favorisent l’exploitation illicite, l’on note également la prolifération des coopératives artisanales. Elle a, à ce sujet, appelé toutes les parties impliquées au respect du code minier dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant.

Pour le Vice-gouverneur, le commissaire divisionnaire Jean-Romuald Ekuka, la lutte contre la récurrence des conflits armés dans le secteur minier passe par la clarification des compétences de différents intervenants dans le respect de la loi. A la population, il a recommandé la confiance dans l’Etat de siège dont les animateurs ont reçu mission de mettre un terme aux conflits de tous ordres y compris ceux recensés dans les zones d’exploitation minière.

Au Nord-Kivu, l’agenda de Mme la ministre des Mines prévoit des descentes sur le terrain, dans l’ultime objectif de se rendre personnellement compte de la situation exactement vécue à la base.

Cette étape de Goma a été précédée par de Bunia dans province de l’Ituri où la ministre a eu à mener les activités analogues, rappelle-t-on.

ACP/FNG/Cfm/LYS