Accueil E-mail Téléphone ACP TV

Le développement économique de la femme au cœur de l’échange entre la ministre du genre et le réseau idéal du micro finance

Goma, 13 Août 2021 (ACP).- La ministre du genre, famille et enfant, Gisèle Ndaya Luseba, en séjour à Goma, a échangé jeudi avec les membres du réseau idéal du micro finance, une structure d’économie solidaire des femmes issues des communautés marginalisées évoluant dans l’agriculture, la transformation, le petit commerce afin d’accroître l’autonomisation financière et la sécurité économique des femmes vulnérables.

La patronne du genre  reste convaincue que le développement de la République Démocratique du Congo passera par l’autonomisation de la femme qui, selon elle, représente 51% de la population.

« Je le dis toujours, la femme est le vecteur du développement. Partout où nous passons la présence de la femme est remarquable par sa transformation et son apport positif » a-t-elle dit avant de louer l’initiative prise par « Micro finance » pour le développement économique de la femme congolaise.

Par la même occasion, la ministre a assisté à la signature de la coopération entre ce réseau et l’ONG internationale «Ipas» qui accompagne la dite caisse de l’économie solidaire et l’encourage à s’étendre dans toutes les provinces qui font l’étendue de la RDC.

Pour Mme Wivine Bitondo, coordinatrice de cette structure, l’idéal serait de concevoir des solutions financières inclusives qui  créeront la plus grande stabilité économique pour les femmes, généralement exclues du système financier classique.

De son côté, le Dr Jean-Claude Mulunda, directeur de l’Ipas, a présenté les atouts de ces femmes. « Les femmes indépendantes sont capables de se prendre en charge, de s’offrir des soins de qualité » a-t-il évoqué avant d’ajouter que la totale dépendance aux hommes est la cause des  certaines violences que subissent les femmes. ACP/FNG/Cfm/LYS

Partagez via