L’ONG AIFA renforce des capacités de 130 avocats congolais et camerounais en droit OHADA

0
156

Kinshasa, 13 août 2021 (ACP).- L’ONG « Alliance Internationale des Femmes Avocates » sections RDC et Cameroun (AIFA RDC & Cameroun) a  demarré  jeudi à  Kinshasa, une formation pour renforcer les capacités de 130 avocats congolais et camerounais sur le droit OHADA, le droit électoral et le management d’un cabinet d’avocats.

Pour la présidente de l’AIFA-RDC, Joëlle Matadi Wamba, cette formation qui vise la remise à niveau des avocats des différentes juridictions sur les questions de l’heure, entend mettre un accent particulier sur le droit OHADA qui couvre plus d’une vingtaine des pays d’Afrique.

Quant au management d’un cabinet d’avocats à l’ère du numérique et de la Covid-19, il s’avère important pour les praticiens du droit de s’y adapter afin de bien gérer leurs institutions. Par conséquent, les cabinets doivent se mettre à un niveau de haute technologie pour que le travail puisse se faire suivant les normes actuelles, a-t-elle fait savoir.

Invitée à cette activité, la présidente de l’Alliance nationale des élites du Congo (ANC), Marie-José Ifoku, a appelé les femmes avocates à s’intéresser à la politique pour y apporter une touche légale dans la construction du pays. Elle a, à cet effet déclaré : « Ne perdez pas trop votre temps dans le privé, venez nous rejoindre dans ce combat politique parce que c’est là que se construit notre avenir et c’est là que la femme a un grand rôle à jouer ».

Pour sa part, le professeur Dieudonné Kaluba, président  du Conseil supérieur de la magistrature, a salué l’initiative entreprise par ces deux organisations visant la formation continue des avocats et a encouragé les femmes avocates à se former massivement non seulement dans les domaines prévus au cours de cette formation mais également sur les thèmes relatifs aux contentieux constitutionnels et  électoraux. ACP/FNG/Cfm/LYS