Daniel ASELO ramène le calme dans la province de la Mongala

0
297

Kinshasa, 15 Août 2021 (ACP).- Les questions liées à la gestion de la province de la Mongala ont été examinées, samedi, au cabinet du vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières, dans le but de calmer la tension entre les partisans de deux gouverneurs intérimaires de cette partie du pays.

La province de la Mongala a frôlé une  émeute, le 14 juillet dernier, des suites d’une vive tension entre partisans de deux gouverneurs intérimaires qui se disputaient la gestion de l’entité.

Face à cette situation, sur instruction du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, le vice-Premier ministre, Daniel Aselo Okito Wa Koy a convoqué d’urgence à Kinshasa, le gouverneur a.i. de cette province et ancien vice-gouverneur, Serge Mongulu Mandubola,  pour lui transmettre des instructions fermes.

Serge Mongulu, au sortir de l’audience,  a souligné que la situation est tranchée par le Président de la République qui a donné mandat aux Warriors  qui, par le biais du vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur, l’ a confirmé comme seul gouverneur intérimaire de la Mongala.

Il a, par ailleurs,  présenté au vice-Premier Daniel Aselo le rapport complet des événements survenus le 14 juillet dernier à Lisala. Ces événements, mentionne-t-il, sont considérés à Lisala comme un raid.

« L’heure est désormais au travail. Ne soyons plus distraits par les ennemis du peuple et de l’Etat de droit en mal de positionnement. Aujourd’hui, la Mongala a un gouverneur intérimaire qui devra absolument travailler et matérialiser la vision du Chef de l’Etat », a-t-il fait savoir.

Le vice-gouverneur Serge Mongulu avait été déchu le 29 octobre 2020 par l’Assemblée provinciale de la Mongala, qui destituera, par la suite, le gouverneur Crispin Ngbundu Malengo le 18 décembre de la même année.

La même Assemblée provinciale a proposé au vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur Gilbert Kankonde, pendant la destitution du gouverneur et du vice-gouverneur, de confier à la ministre du Genre, Clémentine Sole, le mandat  pour diriger la province de la Mongala.

Pendant ce temps, Serge Mongulu introduira un recours à la Cour constitutionnelle, qui l’a réhabilité en mai 2021. Il devra, de ce fait, reprendre son poste de vice-gouverneur et assumer l’intérim du gouverneur déchu, renseigne-t-on. ACP/Mat/Kab/May