Le percussionniste Petit Pierre Yantula Elengesa proclamé Patrimoine culturel humain du ministère de la Culture

0
429

Kinshasa, 15 août 2021 (ACP).- La ministre de la Culture, arts et patrimoines, Catherine Katungu Furaha, a proclamé, samedi, le dernier musicien encore vivant du titre « Indépendance Cha cha », Pierre Yantula Bobina Elengesa, Patrimoine culturel humain dudit ministère, au cours d’une cérémonie organisée au musée national de la RDC (MNRDC), dans la commune de Lingwala, à l’occasion de ses 80 ans d’âge et 61 ans de vie culturelle.

La ministre Catherine Katungu s’est dit émue de voir Yantula Bobina Elengesa, plus connu à Kinshasa sous le nom de « Petit Pierre » être témoin de l’histoire culturelle, ajoutant que la RDC n’oubliera pas l’œuvre à laquelle il a pris part.

Elle a, à cette occasion, invité tous les opérateurs culturels, les mécènes, les sponsors de l’accompagner pour appuyer les efforts du gouvernement consistant à aider les artistes à travers une caisse sociale. « C’est inacceptable que cette catégorie de personnes qui ont façonné la culture de toute une nation, finissent leurs vies sans être honoré ».

De son coté, le bourgmestre de la commune de Lingwala, Daniel Luluwang a rappelé que quand il est arrivé à la tête de cette municipalité, Petit Pierre était chef du quartier et ils ont eu à travailler ensemble.

Il a  également demandé, d’une part, à la ministre de bien encadrer ce secteur qui réunit tout le monde et d’autre part aux médias de le promouvoir.

Pour sa part, Dieudonné Yangumba, chroniqueur culturel à la RTNC a demandé à la ministre, au nom de tous les médias congolais d’être en collaboration avec les autorités, de parler des activités que prévoit son secteur, pour la promotion de ces artistes.

Reconnaissance envers les autorités nationales

Par ailleurs, le percussionniste Pierre Yantula Bobina Elengesa a témoigné sa reconnaissance envers les autorités nationales pour cette marque d’estime après plus de 60 ans de vie culturelle.

Sur ce, il a remercié le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo  pour son engagement ferme à redorer l’image de marque de la culture congolaise ainsi que la ministre de la Culture, Arts et patrimoines et son équipe.

Petit Pierre a rappelé que c’est malheureusement un jour où son artisan Grand Kalé n’est pas là. Cet anniversaire a été pour lui une occasion de rendre hommage à ce dernier.

Né le 14 août 1941 à Léopoldville, marié et père de plusieurs enfants, Pierre Yantula Bobina Elengesa a fait ses études primaires à l’école sainte Marie à Lingwala et fut chantre dans une paroisse Catholique.

Depuis sa tendre enfance, il suivait l’orchestre African jazz à cause de son beau-frère Roger Izeyidi. Au départ, il ne faisait pas partie de l’orchestre African jazz, il était considéré comme apprenti de la guitare

En 1963, il est membre de l’orchestre African fiesta à côté de Rochereau, Nico, Mizele et tant d’autres. Sa carrière s’est interrompue à cause d’un accident, avant de se convertir en fonctionnaire

Cette cérémonie a connu la participation des  musiciens, tels que Maïka Munan, Jeannot Bombenga, des chroniqueurs culturels, sa famille biologique, ses pairs, des professeurs, les familles et veuves des artistes décédés tels que Brazzos, grand Kalé. ,ACP/CL/Awa