Les jeunes congolais appelés à se former et s’auto-éduquer

0
116

Kinshasa, 16 Aout 2021 (ACP).- Le député national honoraire, Patcho Panda, a appelé lundi, à Kinshasa la jeunesse congolaise à se former, s’auto-éduquer et à se mettre en première ligne dans la lutte pour construire un avenir meilleur pour eux et pour le pays.

Patcho Panda qui a lancé cet appel dans un message en marge de la Journée internationale de la jeunesse, s’est attaqué notamment à la mauvaise utilisation de la jeunesse, aux problèmes de  l’environnement.

De l’égalité des sexes à l’éducation et au développement des compétences, le député national honoraire a indiqué la jeunesse est une couche de la population qu’il ne faut pas négliger car, elle fait preuve de dynamisme, de créativité et d’engagement.

Pour le député honoraire, les jeunes doivent être accompagnés. «Les jeunes ont besoin d’alliés pour assurer qu’ils sont engagés, inclus et compris», a-t-il fait savoir, avant d’ajouter «Si cette jeunesse constitue un formidable potentiel de développement, les défis à relever, restent énorme».

Par ailleurs, Patcho Panda a déploré l’exploitation et le manque de considération des jeunes notamment par des politiciens qui profitent de leur ignorance, manque de formation et d’ambition. «Les politiques les utilisent comme des marches pied pour se faire élire», a-t-il dit, avant de leur rappeler qu’ils ont un rôle  très important à jouer dans la société et particulièrement,  dans l’atteinte des objectifs du développement durable.

Il a, à cet effet, invité le gouvernement à créer des conditions devant permettre une participation effective dans la gestion du pays des jeunes (filles et garçons), quelque soit leur condition sociale,  leurs origines …

Toutefois, il a exhorté les jeunes à se mobiliser pour jouer pleinement leur rôle en tant qu’acteurs et actrices du changement, dans l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi des politiques et programme de développement. ACP/