Le Président Félix Tshisekedi participe au 41ème sommet de la SADC

0
820

Lilongwe/Malawi,  17 août 2021(ACP).- Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a pris part mardi au Centre International des Conférences Bingu Wa Mutharika de Lilongwe, capitale du Malawi , à la cérémonie d’ouverture du 41ème Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté de développement des Etats d’Afrique australe (SADC).

Seize (16) chefs d’Etat et de gouvernement participent à ce sommet placé sous le thème «Renforcement des capacités en matière de production face à la pandémie de COVID-19 en vue de mener des réformes économiques et industrielles à caractère inclusif et durable » et marqué particulièrement par le passage de témoin des présidents entrant et sortant de la SADC.

Il s’agit du président du Malawi, Lazare Chakweru, à qui les symboles du pouvoir pour la présidence rotative de cette organisation sous-régionale de l’Afrique Australe ont été remis par son homologue Mozambicain Philipe Nyusi.

Pour sa part, Stergolmena Lawrence Tax, première femme secrétaire exécutif de la SADC, arrivée fin mandat après huit ans d’exercice, a relevé quelques avancées significatives  au sein de cet espace, notamment la stabilité et la consolidation des principes démocratiques, le développement es infrastructures devant faciliter l’intégration régionale et les progrès en matière d’autonomisation de la femme.

Ces assises, après plusieurs prises de parole,  se poursuivent à huis clos, tandis que la cérémonie de clôture, prévue mercredi 18 août, sera marquée par la désignation du nouveau Secrétaire exécutif de la SADC sur décision des chefs d’Etat, les débats en commission des ministres n’ayant pas abouti à un consensus.

La République Démocratique du Congo a aligné à ce poste l’économise Faustin Luanga qui possède, affirme-t-on, des  atouts requis pour briguer cette fonction à la SADC, eu égard à son cursus et à sa riche expérience.

Faustin Luanga Mukela, économiste de formation, au fil de ses expériences de mobilité internationale, dans le cadre académique et professionnel, est titulaire d’un phd. en Sciences Économiques, de l’Université de Nagoya du Japon obtenu en 1994. Puis d’une maîtrise en Relations Internationales, Économie et Finances Internationale de l’université Internationale du Japon obtenue en 1991.

Engagé sur les questions de développements depuis plus de 25 ans, Faustin Luanga Mukela est haut fonctionnaire de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) qu’il a intégré en 1996.

Il est déterminé, affirme-t-on, à faire de la SADC, une communauté d’intégration capable de promouvoir une croissance économique durable et équitable.

Quelques éléments plaident en défaveur du Botswana qui brigue, à l’instar de la RDC, le poste de secrétaire exécutif de la SADC, à savoir sa position en tant que siège de cette organisation et la présence de son représentant à la tête du Secrétariat régional de l’OMS à Brazzaville.

Le Chef de l’Etat en tête-à-tête avec son homologue botswanais

Auparavant, le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a été reçu en tête-à-tête, au State House (Palais présidentiel) par son homologue Lazarus M’Carthy Chanwera, la nuit de son arrivée, lundi 16 août, à Lilongwe.

Cette rencontre de près d’une heure  entre les deux chefs d’Etat a été très conviviale et aucune déclaration n’a été faite à la presse à son issue, renseigne-t-on. Quelques membres du gouvernement ont pris part active aux travaux préparatoires de ce 41 ème Sommet de la SADC, à savoir le vice-Premier ministre et ministre des affaires étrangères, Christophe Lutundula, le ministre de  l’Intégration régionale, Didier Manzenga, le ministre de la Défense, Gilbert Kabanda, le ministre du Commerce extérieur, Jean-Lucien Busa ,et le ministre de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya, rappelle-t-on. ACP/